Rejoignez Dita et Hibiki pour qu'un jour, les hommes et les femmes décident de réhabiter ensemble ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une longue chasse

Aller en bas 
AuteurMessage
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Une longue chasse   Jeu 30 Aoû - 22:51

Dans une planète désertique et semi-aride, des humains ont pu construire une ville dans le but d'être un asile pour toute âme perdue dans l'espace. Malheureusement au fil du temps, Havre-ville devient décrépit, en déchéance totale avec une économie en déclin étant donné la nature du sol de la planète, et surtout la nature des pieds qui frôlaient ce sol, en effet, le fait qu'elle abrite tout et n'importe qui fait que, les fonctionnaires qui se sont établit dans cette ville sont de grands incompétents, cependant, contre toute attente, Havre-ville ne comptait pas beaucoup de délinquance et avait même un lieu de prière... Une sorte d'église traditionnelle qui a survécu surement depuis que les premiers terriens l'y ont construite, mais aujourd'hui, elle n'avait plus l'image d'avant, la plus part des gens qui y passaient n'avaient pas spécialement la foi, mais ils venaient surement pour trouver une certaine paix... C'est pour cela que généralement, on y trouvait que quelques têtes assises ... Profitant de la climatisation étant donné la chaleur de la région. L'une des différences notablement par rapport à son analogue terrienne c'est que le maitre des lieu est une femme... Oui, le révérend est une femme ! Une belle blonde aux cheveux blond/roux coiffés en chignon et aux yeux bleus espiègles, habillée généralement d'une longue robe noir bien large mais montrant bien sa silhouette svelte mais aux formes généreuses, et un ruban autour du cou quand elle prêche. Elle attirait du monde rien qu'avec son apparence, mais malgré cela, l'église était quasiment vide, cependant, cela ne décourageait en aucun cas la révérend qui aidait toute âme perdue du mieux qu'elle pouvait. On aurait dit qu'elle n'avait que ça à faire ...
...

-Oui je te le promets.

Ces mots résonnèrent dans sa tête avant qu'elle ne se réveille.
Ce jour là, une matinée particulièrement chaude, la jeune femme dans l'église peinait à se lever comme toujours... La climatisation avait cessé de fonctionner et il n'y avait personne pour la réparer. Elle soupira en levant les yeux aux ciel, mais résignée comme elle, et acceptant cet enfer, elle se leva, s'habilla doucement et fini par rejoindre ses paroissiens pour la prêche du matin. En se présentant en face d'eux, elle semblait très sincère dans ses paroles et ses sourires, et c'est ce que tout le monde aimait...

-Et donc Dieu, dans son immensité, est pardonneur et miséricordieux...

Peu de gens pouvaient voir à quel point cette femme avait le coeur lourd.
Après cette prêche, les gens prirent la sortie laissant la jeune demoiselle seule. En revenant chez elle, elle trouva sur son lit une boite noire qui la déstabilisa au plus haut point. Les yeux bien ouvert comme pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas, elle saisit la boite et l'ouvrit, à l'intérieur elle trouva une petite feuille avec un nom: Lex ... Elle savait parfaitement ce qu'elle devait faire, ce n'était pas sa première fois et apparemment pas la dernière... Elle qui avait cru y avoir échappé en se réfugiant dans sa ville natale sans faire de vague...

N'ayant pas le choix car sachant ce qu'il se passera si elle n'exécute pas cet ordre, la jeune femme s'habilla pour l'occasion, une combinaison noir très serrée sur son corps puis enfila son armure simple discrète sombre et noir lui recouvrant le corps. Elle sort de l'église en direction d'une sorte d'abri anti-atomique aussi vieux que cette dernière, en ouvrant les portes de la poussière en jailli et se répond partout autour d'elle tel un gros nuage prouvant que l'endroit n'as pas dû être visité depuis des lustres. L'abri abritait une sorte de grande machine, on aurait dit qu'elle avait des formes humanoïde, on aurait dit recroquevillée sur elle même vu l'étroitesse de l'endroit... Il s'agissait d'un mécha: une machine de guerre créée pour tuer, la jeune femme répugnait presque l'idée de la toucher, mais dans les conditions actuelle, elle ne pouvait faire autrement, elle donna un coup de poing sur la machine avant de se résigner à rejoindre le cockpit. Dés qu'elle se mit sur le fauteuil, tout se met à l'illuminer, on aurait dit que le robot prenait vie, les bruits des moteurs/ordinateurs qui démarraient, les petits "bip" des fonctions qui s'enclenchaient et l'écran qui affichait les données de la planète actuelle. En injectant la plaquette (retrouvée dans la boite avec le papier) dans le lecteur qui lui était destiné, les informations sur l'écran changent, de nouvelles coordonnées ont été fixée, le visage de sa cible dévoilé ainsi que le lieu où il se trouve. Et là sans rien toucher, la machine de guerre décolle pour rejoindre l'espace d'une vitesse surprenante allant jusqu'à raser avec elle l'église !

Dans l'espace, il lui a fallut plusieurs semaines de voyage afin d'atteindre sa destination. Il semblerait que cet individu qu'elle cherche soit au niveau d'un petit vaisseau... En occultant sa machine à elle, elle arrive à se faufiler dans le hangar en même temps que d'autres appartenant surement à ce vaisseau. Elle laisse l'effervescence s'estomper pour sortir de son mécha, en effet, ce vaisseau dans lequel elle vient d'atterrir était rempli de femme... Voilà qui allait faciliter sa tâche ... Et encore, qui aurait cru que cela allait être encore plus facile : il se trouvait au hangar même ! Profitant du calme, et d'un pas discret et expert, elle glisse derrière lui et vise sa tête de son arme à feu...
D'une voix sereine sure mais néanmoins douce elle lui dit :

-Ne bougez plus ou bien votre matière grise va repeindre les mûrs de ce vaisseau. Un avis de recherche a été émis vous concernant, veuillez me suivre sans faire d'histoire.

La jeune femme semblait indestabilisable, maitrisant bien la situation comme si elle avait déjà fait cela toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Jeu 30 Aoû - 23:40

Un flash lumineux de matière étrangère à l'univers matériel, ce fut la seule chose qui annonça l'arrivée du Lagoon dans l'espace matériel. Le vaisseau sorti de sa dimension alternative, sa coque profilée perçant le voile de la réalité comme l'aurait fait un animal s'extrayant de son œuf.
Le vaisseau finit par se rematérialiser dans cette portion de l'univers des fragments d'éther s’effilochant encore sur sa coque blindée.
Une coque renforcée mais usée et marquée par de nombreux impacts signe que le dernier voyage de cet appareil ne c'était pas si bien passé que ça. Plusieurs incendies mineurs étaient d'ailleurs allumés près des moteurs, et leurs technologie avancée parvenait à peine à contenir la puissance cachée dans le coeur du vaisseau.
Son cockpit présentait une large panoramique renforcée encombrée partiellement par des écrans affichant chacun un constat toujours plus navrant sur l'appareil.
Plusieurs alarmes sonnaient encore, emplissant tout l'habitacle de son aussi déplaisants qu’agressifs

L'homme qui occupait l'unique siège du pilote luttait encore pour reparamêtrer la puissance de l'engin, conscient que la moindre mauvaise manipulation l'aurait conduit à se transformer en petite nova. Après plusieurs minutes passées à réguler les afflux de puissance, les alarmes s'éteignirent d'elles même alors que l'engin finissait par regagner sa stabilité.
Le pilote poussa un long soupir de soulagement avant de s'affaler dans son siège, enlevant le casque qui lui couvrait le visage, révélant un profil qui avait clairement connu des jours meilleurs.
Un air fatigué, et une barbe de trois jours encombrait sa mâchoire, lui donnant d'avantage l'air d'un capitaine de cuirassé plutôt que celui d'un mercenaire.
Son premier réflexe fut de saisir une cigarette dans une pochette de sa combinaison de vol.
Un bras entièrement métallique vint saisir le poison en bâton avant de le coller entre les lèvre du mercenaire avant que ce dernier ne s'allume sous l'impulsion d'un briquet.
Le plastron renforcé de ce dernier signalait non pas un nom et un grade comme il était coutume chez les soldats, mais simplement un surnom gravé au laser : Lex

-Voyons.... rapport d'avarie.... catastrophique.... stock de munitions.... vide....


Déclama t-il comme s'il c'était aperçu qu'un système mineur venait de lâcher.
Un nouveau soupir le saisit, et dans un mouvement agacé il appuya sur une touche de son fauteuil, poussant celui-ci à s'éloigner de la verrière pour lui permettre d'accéder à l'habitacle du Lagoon. Ce dernier avait tout d'un vaisseau militaire, le genre d'engin suffisamment robuste pour le combat et disposant d'un confort suffisamment spartiate pour dégoutter n'importe quel être humains de monter dedans. Mais c'était la maison de Lex, et en tant que telle il ne l'échangerait pour rien au monde.
Il passa à côté d'un petit réduit qui contenait un fusil à pompe de gros calibre, se dirigeant vers le fond de l'engin qui abritait justement les systèmes en panne.
Une voix métallique résonna dans le Lagoon annonçant calmement

-ALERTE : SYSTÈME DE SURVIE DÉFAILLANT

Cette annonce fut elle aussi accueillit par un  soupir, et le mercenaire pris sans motivation le multi-outils qui traînait dans une des étagères, avant de plonger dans ce que l'on pouvait appeler la salle des machines: une pièce permettant à peine de se tenir debout et dont la température avait tôt fait de faire fuir même le plus endurcit des marins.
Au bout d'une heure, une main pleine d'huile franchit le sas d'accès, une main rapidement suivit de Lex qui s'extirpait en sueur de sa propre version de l'enfer.

-SYSTÈME DE SURVIE RÉTABLI


Voilà qui faisait au moins une bonne nouvelle, et Lex s'autorisa cette fois un sourire ainsi qu'une gorgée d'eau avant de retourner vers le poste de pilotage.
Ses doigts, moitiés métalliques, moitiés organiques dansèrent sur les écrans de commande, tachant de trouver un endroit pour réparer le vaisseau plus en profondeur, ou du moins de le ravitailler en munitions solides.
Le système tourna pendant un moment, les différent senseurs du Lagoon balayant l'espace alentour pour dénicher quoi que ce soit de civilisé. L'espace était froid certes, mais certainement pas dénué de vie, du moins c'était le cas dans le cadran d'ou provenait le mercenaire.
Malgré ses augures en pleine activités, il mit une bonne heure pour trouver quelque chose: un vaisseau de taille raisonnable qui pourrait peut être accueillir le transport
La prothèse se posa sur l'écran de confirmation, les doigts métalliques hésitants à appuyer alors que leurs propriétaires pesait le pour et le contre.
L'espace contenait peut être de la vie, mais cette dernière n'était pas forcément accueillante, ça il le savait bien.
Une forte secousse, provenant de l'arrière écourta ce temps de réflexion, et le Lagoon finit par fendre l'espace, ses deux moteurs au point mort s'activant pour le pousser jusqu’au mystérieux vaisseau.

Il fallu quelques heures pour parvenir jusqu'à ce dernier et si les radars du chasseur l'avaient scannés de fond en comble, Lex préféra l'observer de manière visuelle. C'était une pointe d'argent enfoncée dans l'espace, et sa taille était en fin de compte relativement modeste...
Mais au moins l'équipage eut-il la bonté de lui accorder l'autorisation de se poser. A vrai dire l'IA du vaisseau avait tout géré pour lui, et le mieux qu'il pu faire pendant ce temps là fut de partir se laver avant d'enfiler une tenue moins remplie d'huile et de crasse.

Après une douche rapide il enfila une carapace légère composée d'un plastron usé par le temps, ou de nombreux impacts de lasers et de balles étaient visible ainsi qu'un pantalon  renforcés de matériaux blindés sur les parties les plus exposées.
Il laissa son casque sur son support, mais ne résista pas à l'appel de ses armes, embarquant son fusil à pompe et une petite réserve de cartouche dont il n'espérait pas se servir ainsi qu'un pistolet automatique qui lui n'avait pas quitté sa cuisse sinon pour la douche.
Le Lagoon fit pivoter ses propulseurs de manœuvres, se ménageant une voie dans un hangar aux dimensions étrangement humaines ou quelques robot de combat dépassés et des chasseurs aux lignes étrange cohabitaient.
Lex observa ce spectacle à travers son habitacle, laissant le système autonome faire le travail.
Ce ne fut que lors de la manœuvre finale qu'il quitta son siège pour gagner la rampe de débarquement.
Une bonne partie de l'équipage attendait devant l'engin, ce dernier portant des combinaisons aux formes exotiques faisant fortement penser aux fantasmes d'un dessinateur.
La rampe s'abaissa lentement, sifflant à mesure que l'engin équilibrait les pressions entre les deux engins. Voilà qui était au moins révélateur d'une chose : ce vaisseau n'était pas de ceux que le mercenaire croisait d'habitude.

L'homme descendit la rampe, son fusil à pompe sur l'épaule, dès le début les Neko spatiaux semblèrent s'agiter en le voyant débarquer, pointant ce qui semblait être des bagues vers lui, ce qui ne manqua pas de déclencher un regard amusé sur le visage du vétéran
Ce fut d'ailleurs à ce moment là qu'il se rendit compte que toutes les personnes présentent dans la salle étaient des femmes. Cette simple révélation suffit à lui faire tomber la cigarette de la bouche, le mégot s'écrasant à ses pieds avant qu'il ne porte une main mécanique à l'arrière de son crâne avec un air consternée.

-Mais je suis tombé ou encore moi ?


Des salutations d'usage furent échangées, et Lex réussit à négocier un peu de temps de réparation avant que toute l’équipe ne sorte du hangar
Ce fut d'ailleurs au moment ou il allait se présenter qu'une voix vint gâcher la fête

Après un court moment de silence, Lex fut pris d'un éclat de rire, répondant à la voie perdue dans la foule

-Quand on pointe quelqu'un on ne raconte pas sa vie, si j'avais un peu de matière grise je serais probablement pas ici, donc fais toi plaisir pour tirer tu m'épargnera quelques soucis bien plus important que ça, genre devoir réparer un moteur à point zéro en surchauffe, tu sais le genre de truc capable de transformer la zone en Nova ?


Il patienta quelques instant, sondant le hangar. Ses yeux artificielles cliquetèrent en changeant de mode de vision tachant de dénicher un pointeur laser ou quoique ce soit qui trahirait la position de celle qui avait parlé.... Hélas sans succès.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!




Dernière édition par Lex le Ven 31 Aoû - 6:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Ven 31 Aoû - 2:35

Après tous les efforts qu'elle a déployé pour revenir dans une ville paumée d'une planète qui ne figure quasiment nulle part dans les références, se retrouver dans cette position, dans le dos d'un homme inconnu, mais qu'elle doit tuer, la jeune femme riait intérieurement et se dit qu'elle est bien loin l'époque où elle avait prit comme résolutions de vie d'aider son prochain, offrir du réconfort aux opprimés, venger les innocents, apaiser les colères et accueillir ceux qui sont perdus ... Tout ça surement pour expier ses propres pêchés...

Sa cible semblait cependant lourdement armée, et cela ne jouait pas trop en la faveur de son innocence. à en juger par ses diverses armes, il représentait à lui seul le stéréotype des mercenaires : tout dans le calibre rien dans la technique et la finesse, son flingue à elle devait paraitre bien minable devant l'arsenal que portait ce prénomé Lex, elle inspecta avec ses yeux l'armure abimée de ce dernier, qui prouve encore une fois un lourd passé. Lorsqu'il lui rétorqua en la menaçant d'une éventuelle explosion, elle poussa un soupire ennuyée et n'hésita donc pas à lui porter un coup physique pour le faire tomber: Etant derrière lui, elle lui donne un coup avec son coude au niveau de la nuque puis un coup de pied au niveau de son genou droit, ce qui le fait rapidement tomber face contre terre. Elle se met sur lui pour qu'il ne se relève pas facilement et ramène ses deux mains à lui dans son dos pour le menotter. Ne sous estimant pas sa force physique car sachant très bien qu'une montagne comme lui pourrait très bien l'achever en duel, elle sort sa dague aiguisée et la serre contre sa gorge à lui, puis vient lui dire à l'oreille :

-Un geste brusque et tu es mort.

Ayant déjà dû affronter des hommes comme lui, elle préféra ne pas tenter le diable, car a un moment, elle eu un doute... Il ne semblait pas particulièrement agressif, bien au contraire... Il n'a pas essayé de la maitriser alors qu'elle était derrière lui... Il n'était tout  simplement pas comme les autres... Etait-il si sur de lui qu'il ne la prend pas pour une menace ? Tous ces doutes vont avoir raison d'elle, d'autant plus que sa vie à Havre-ville l'a fait énormément changé, en effet, s'ils s'étaient connus quelques années avant, il serait mort à l'heure qu'il est, seul les ordres comptaient.
Ainsi, déterminée à avoir des réponses, la jeune femme se relève alors que son "prisonnier" est toujours à terre et toujours dans le but de le neutraliser (car ne voulant pas prendre de risque) elle piétine la tête du mercenaire et la maintenant enfoncée lui donnant juste le possibilité de parler, elle commence alors à le questionner :

-Il est clair que tu n'es pas un innocent, mais tu ne vaux pas la peine que je me déplace pour toi ... Ni même un avis de recherche... Qui es-tu ? As-tu une idée de qui veut ta mort ?

C'était la première de toute la langue carrière d'exécutrice que la jeune femme établie un contacte avec sa future victime ... Elle ne savait pas vraiment dans quel terrain elle s'avançait ... Elle avait des sentiments mitigés entre son changement de vie, le fait qu'elle ait fuit son post, et l'organisation qui, apparemment l'a traquée et l'a retrouvée et pour qui elle voue un grand méprit ... Il fallait donc qu'elle sache pourquoi l'a t'ont envoyé tuer ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Ven 31 Aoû - 7:05

La femme qui le tenait en joue n'était pas à son coup d’essais c'était sur, et Lex ne chercha pas vraiment à lui compliquer la tache. Après un voyage aussi épuisant il n'était plus dans l'optique de résister à tout prix, et de toute façon ce n'était clairement pas cela qui le sauverai.
L'impact dans son genou le fit grimacer, non pas de douleur mais par un pur réflexe humain, cette dernière n'ayant plus vraiment place sur le corps du vétéran. L'homme se laissa emmener au sol, toujours sans faire de vague conscient que le moindre geste finirait fatalement par le faire tuer.
Malgré sa situation peu enviable, il restait imperturbable, probablement trop détaché de lui même pour avoir une réaction de panique. Sa consolation provenait du fait que peu de chose échapperait à la détonation qui suivrait la surcharge de son appareil.

Ce dernier attendait patiemment les instructions de son propriétaire, l'IA de bords avait même détectée la menace et attendait un ordre vocal pour faire quelque chose comme les tourelles orientée vers la cible le laissait deviner.
Mais Lex n'avait pas survécu aussi longtemps avec ce genre de tour, car la puissance des canons était telle que la cible et le mercenaire serait désintégrée avant d'avoir pu dire "ouf" ce qui ne laissait en réalité qu'une unique option : celle de se taire et de faire ce qu'on lui disait.
C'est donc légèrement surpris qu'il étudia les questions de la jeune femme face à lui, ses yeux bien qu'artificiels ne pouvant cacher une certaine surprise.

-L’innocence c'est vague dans l'espace, le plus innocent des membres d'équipage peut se révéler être un sacré sadique, mais non on peut pas dire que je le soit vraiment, ok on peut partir du principe que je ne fais rien par méchanceté mais plutôt pour l'argent, ce qui fait de moi soit quelqu'un d'encore moins innocent soit quelqu'un de très détaché


Ce qui était après tout son métier. Un métier qu'il appréciait mais qui n'était pas des plus calme comme la situation le montrait.
Finalement ce fut la dernière question qui déclencha un éclat de rire chez lui. Pas ce genre de rire joyeux, mais plutôt celui de quelqu'un fatigué dont les nerfs n'avaient que trop tenu.

-Qui ? Je crois qu'on n'a pas la journée pour que je fasse la liste, ça pourrait être un consortium minier qui n'a pas apprécié que son astéroïde disparaisse, ou peut être un groupe de marchand insatisfait de la perte de leurs cargo.... ou peut être l'armée de la Fédération qui rechercher un de leur pilote déserteur.... Et encore ce ne sont que les plus évident.... Ah si l'Aube bleu ne doit pas avoir digéré la mort de leur chef.... En fait j'en sais rien... ça fait bien trop de monde pour faire une liste.


Bien trop de monde et malgré une mémoire bien plus longue que bien des humains, Lex ne pouvait décidément pas retenir le nombre de personne qui lui en voulaient. Le simple fait d'être mercenaire lui mettait déjà bien du monde à dos, alors une personne en particulier...
Le visage encore appuyé contre le sol, il remarqua tout de même qu'il était encore en vie, et bien qu'il soit plutôt difficile à tuer, la jeune femme ne semblait pas vraiment décidée.

-Pour un assassin tu es plutôt du genre bavarde, le dernier que j'ai rencontré m'a directement tiré dessus sans même se présenter. D'ailleurs en parlant de présentation... je suppose que tu me connais déjà donc pas la peine de faire un topo plus vague.


Sa prothèse mécanique ronronnait doucement, le métal sombre cachant bien plus qu'un simple appendice manipulateur, mais là encore il ne tenait pas vraiment à sortir ce qui se logeait dedans, préférant sagement rester en place, ce n'était pas comme s'il avait le choix. En fait il ne pouvait pas compter sur autre chose que la clémence de l'assassin, ça ou qu'elle fasse une erreure.

-Je suppose que tu ne vas pas vraiment te présenter, la discrétion des tueurs tout ça...


Il y avait une pointe d'ironie dans ces mots, l'homme n'écoutant décidément plus son instinct de survie

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Ven 31 Aoû - 14:34

La jeune femme était étonnée d'être prise pour une "pipelette" alors que son interlocuteur était bien pire qu'elle dans le genre bavard, mais il est clair que comme elle, son passé le rattrape. D'après ses dire, elle conclut que c'est une sorte d'homme de main qui exécute plusieurs sorte de tâches allant du simple vole au meurtre, il lui énumère plusieurs individus ou entités souhaitant sa mort, mais elle ne les connaissait pas spécialement ... Dans une seconde de lucidité provoqué par la dernière phrase du jeune homme qui sous entendait "qui était-elle? Une tueuse?", elle se rendit compte que tout ce qu'elle fait là est juste contraire à ses nouvelles résolutions, dans un soupire lourd étouffé par le casque qui lui protégeait la tête, elle desserre son emprise sur la cible en retirant son pied de sa tête et en jetant au loin le pistolet qu'elle pointait sur lui dans un mouvement nonchalant, comme pour dire qu'elle en a fini avec tout ça... Elle n'aurait jamais dû venir de toute façon, juste que la vue de la boite l'avait choquée et qu'elle ne connaissait que trop bien les répercussions si elle n'y répondait pas...Mais voilà, elle était décidée de ne plus être le jouet de ses employeurs, même si elle devait en mourir.

-Mon nom n'a que peu d'importance mais ... considérez que c'est votre jour de chance.

On sentait bien que cette phrase fut dite avec un sourire au lèvre et un soulagement au coeur. Elle le dit en tournant le dos à son ancienne cible et en se dirigeant vers sa machine qui était toujours occultée. A peine sa propriétaire s'est approché de lui qu'elle réapparait : c'était une belle machine blanche immaculée comme si elle n'avait jamais servi, elle était si grande qu'elle devait se replier sur elle même pour pouvoir rester dans ce vaisseau donc on ne pouvait bien la distinguer et admirer sa beauté, mais il était clair que au niveau de son bras droit était collé un robuste bouclier et son bras gauche était une arme à lui seul (Aperçu: https://i.servimg.com/u/f77/12/69/96/55/1e5ad910.jpg)
Mais avant même de rejoindre son mécha, la jeune femme fut visée à la tête par un tire d'une ampleur considérable , qui même s'il n'a fait que l'effleurer, car l'ayant vu venir et essayé de l'esquiver, il brise quand même le casque qui la protégeait qui vola en éclat, et révélant ainsi la visage de l'ex tueuse. La balle quant à elle parti se loger dans la paroi du hangar, son impact fut tel qu'elle détruit une partie de la paroi et continue son chemin dans l'espace, créant ainsi une belle brèche
La jeune femme cherche partout ce "sniper" qui devait la viser encore, et met en garde Lex d'une haute voix:

-Fuyez !

C'est bien ce qu'elle craignait, ses employeurs feront tout pour éliminer leur deux cibles même si cela devait impliquer des innocents et elle était consciente qu'abord de ce vaisseau, il y'en avait un certain nombre. Devant la complexité de la situation, elle n'hésita pas à aller chercher son arme qu'elle avait jeté quelques minutes au part avant, mais un tire vint la distraire et la ralentir dans sa précipitation, elle fut bien trop impulsive sur ce coup, et ça lui a couté une belle égratignure à la cuisse. Ces années d'exiles à Havre-ville l'avaient rouillé, mais elle avait quand même des compétence d'esquives hors pairs grâce à sa vitesse. Elle ne pouvait riposter seule, il lui fallait quelqu'un qui la couvre pour reprendre son arme ... Surtout que le temps presse, la brèche crée faisait échapper l'oxygène dans le hangar à grande vitesse, bientôt elle commencera à sentir les premiers symptômes de la baisse d'oxygène ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Sam 1 Sep - 0:51

A sa grande surprise, la pression sur sa tête finit par se relâcher lui permettant de se relever avec un peu étonnement. La jeune femme avait étrangement décidée de le laisser en vie.
Lex se releva doucement, portant sa main à son fusil à pompe, avant de pointer le canon vers l'assassin qui s'éloignait.
Elle oubliait surement que la première règle était de ne faire confiance à personne. L'imposant calibre 16 était drigé vers son torse, et une simple impulsion sur la détente aurait suffit à la transformer en tas de viande méconnaissable.
Le doigt s'attarda un moment sur cette dernière avant que le mercenaire ne décide de l'abaisser. Elle l'avait laissé en vie, il pouvait bien lui accorder cette même faveur.

L'assassin fit apparaître sa machine à la vue de tous, et le soldat ne put réprimer un petit sifflement d'étonnement, cet engin, il n'en avait jamais rien vu de tel, ce qui commençait à lui faire se demander quel genre d'employeur pouvait se permettre d'envoyer de tels gens contre lui.
Dans le petit monde des mercs, tout le monde connaissait tout le monde ou presque, et l'équipement était plutôt standard, si bien que découvrir ça avait de quoi troubler même le plus blasé des hommes.
Il songea à rentrer dans son appareil et fit même quelques pas, avant qu'une forte détonation ne se fasse entendre dans tout le hangar, mais nul impact ne se fit sentir contre son plastron, pas plus que contre le Lagoon
D'un geste, Lex se retourna, enclenchant le mécanisme de son fusil pour y loger un cartouche avant d'observer la scène. La tueuse était à terre, son casque brisé, et une fuite d'oxygène commençait à se faire entendre, l'IA du chasseur cherchait partout une trace du tireur tachant de calculer la trajectoire du tir, mais le mercenaire était plus habitué à ce genre de chose et délivra un premier tir dans la direction générale du tir, larguant une pleine bordée de chevrotine dans le hangar.
Les billes d'acier explosive détonèrent en rencontrant les parois du hangar, leur faible charge empêchant tout dommage à la coque du navire, mais dispersant néanmoins de mortels petit fragments.
Cette arme n'était pas des plus subtile, mais elle faisait remarquablement bien le travail.
Le mercenaire remonta la rampe, juste assez pour se saisir de son casque et de l'enfiler avant de redescendre, en guise de réponse à son tir, une balle vint s'écraser contre son plastron blindé, une balle qui aurait probablement brisé des os normaux, mais qui réussit simplement à faire reculer de quelques pas Lex, laissant un impact fumant sur sa cuirasse, une parmi de nombreuses autres.

Le fusil se leva une nouvelle fois, expédiant un tir ravageur dans la localisation d'ou était partie le tir, arrachant à une caisse une partie de son revêtement, ce dernier tombant au sol dans un fracas qui fut bientôt amplifié par une succession d'autres tirs, chaque cartouches sortant en fumant de la culasse du fusil avant de s'écraser au sol dans un bruit clair.
Le soldat tachait de se trouver de quoi se mettre à couvert, mais le hangar était plutôt dépouillé, et un nouveau tir rebondit sur son épaulière, générant un flot d'étincelle et le faisant dévier de son axe.
Du coin de l’œil il vit la jeune femme tenter d'attraper son arme de poing, devant parcourir un espace qu'elle ne pourrait jamais parcourir sans couverture.
Lex laissa alors tomber son fusil, jetant ce dernier par dessus son épaule alors que la bandoulière le ramena dans son dos avant de sortir de son holster un pistolet mitrailleur compact.

Le mercenaire commença alors un tir de saturation, envoyant une volée de tir laser de faible puissance pour distraire le nouvel assassin. Le but n'était clairement pas de toucher quoi que ce soit, mais plutôt de détourner l'attention, pour cela les armes laser étaient idéales car elles présentaient une forte capacité de tir, ce que ne manqua pas d'exploiter le soldat.
Une succession de tir moins précis lui répondirent, sifflant près de son casque, augmentant encore la déperdition d'air du hangar
Heureusement pour lui, son casque l'alimentait en air, mais il n'était pas de même pour la jeune femme qui rampait désespérément vers son arme.

-Allez on a pas toute la journée !


Lança t-il autant en guise de motivation pour son ex-assassin que comme provocation pour l'actuel

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Sam 1 Sep - 14:35

Grâce à la couverture générée par les tirs lasers sur l'ennemi qui les visait, la jeune femme pu reprendre son arme et ainsi commencer l'offensive, elle savait qu'elle était épiée depuis son départ d'Havre-ville, mais elle ne pensait pas qu'ils allaient avoir le cran d'ouvrir le feu sur elle de la sorte, et l'exécuter. Elle était bien connue dans le secteur comme étant une prodige de haut rang, celui qui a osé l'attaquer en traitre était juste suicidaire. Elle n'aimait pas les guerriers qui n'ont aucun honneur même si cela pouvait paraitre contradictoire avec son métier, elle même a dû faire ce genre de boulot qui l'ont fait se haïr au plus profond.

Lex semblait tirer aveuglement, elle avait pensé qu'il aurait pu être un allié plus puissant que ça étant donné qu'on l'avait chargée en personne de le tuer, elle qui ne s'occupe que des missions difficiles impliquant le meurtres d'individus particulièrement redoutable ... Elle ne le trouvait pas du tout redoutable même face à un ennemi qui menaçait de les tuer. Son potentiel spéculé aurait dû lui permettre de repérer l'ennemi avant même qu'il ne passe à l'action... Peut-être que ses employeurs voulaient juste l'amener à un piège pour mieux la tuer... Ou pas ... Quoiqu'il en soit, elle était bien déçue des performance de son ex-cible et se résigna donc à faire le boulot elle-même. Un seul tire suffira à atteindre l'individu qui était en réalité perché et bien embusqué au niveau des conduits en tout genre du hangar... Malheureusement, l'un des conduit fut touché également, mais le résultat était spectaculaire, en effet, le corps de la victime avait littéralement explosé après ce que l'arme de la jeune femme avait craché l'eut percuté ... Elle n'avait pas tiré une balle mais, une sorte de champ spiralé distordu qui censé être invisible à l'oeil nu mais que les yeux bioniques peuvent repérer.

Devant le spectacle des restes humains qui dégoulinaient des conduits installés au plafond, et au conduit détérioré qui laissait échapper de la vapeur blanche dont la nature est inconnue, la jeune femme ne pu s'empêcher d'être "morte de rire" ... Ca et aussi parce que l'un des symptômes du manque d'oxygène est l'euphorie ...

-Ben alors ? On fait moins les malins ! Puis elle continue à parler en se dirigeant vers du jeune homme : Mais t'es qui sérieusement ? tu ne sers a rien ! .... Phrase interrompu par des rires intenses.... Tu... Tu sais quoi? Tu devrais également le rejoindre ... Rire euphorique

Ses rires étaient comme ceux d'une personnes qui plane, elle avait même la démarche d'une droguée, titubante, la tête qui ne tenait pas bien sur son cou, les yeux semi fermé, sa voix était nettement moins sure et imposante  ... Mais il semblerait que ce manque en oxygène ne fasse plus bien fonctionner son cerveau qui tout à l'heure l'avait fait éviter de le tuer, maintenant Lex se trouva dans sa ligne de mire... Son pistolet qui venait de porter un coup fatal à un individu en un tire, était maintenant dirigé vers le jeune homme

-T'épargner était une très mauvaise idée ! Ha Ha ! Comme t'as pu le voir ... Ils comptent bien te tuer, autant que le travail soit fait maintenant, tu n'es pas de mon avis ?

Elle chargea son arme et continua de s'approcher de lui surement n'avait-elle plus le contrôle de ses muscles, mais le bras qui tenait l'arme était bien tendu. Finalement, le canon de l'arme s'arrêta quand il percuta la buste du jeune homme, ... Ainsi elle était a bout portant

-Bye, bye ! Dit-elle avant de s'effondrer sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Lun 3 Sep - 21:54

La scène fut plutôt spectaculaire, et les morceaux de l'assassins retombèrent un peu partout dans le hangar, une partie de ce dernier vint même salir la palque de blindage pectorale de Lex qui observa la scène avec un détachement clinique, bien incapable de ressentir la moindre empathie pour la personne qui lui avait tiré dessus.Son casque le protégeait des effets de la raréfaction de l'air, le rendant presque encore plus décalé que d'habitude.
De toute la scène il ne retint à vrai dire que l'étrange euphorie de la jeune femme, la regardant au travers de son heaume sans laisser rien paraître.
Cette dernière l'insultait presque en le croyant aussi incapable que cela, mais d'un autre côté il ne lui avait pas prouvé le contraire et préféra de toute façon lui laisser croire ce qu'elle voulait.

Et alors qu'elle commençait à diriger son arme vers lui, et que le soldat faisait de même en observant le calibre ridicule de ce que l'on pointait vers lui, la mystérieuse femme s'effondra sur lui sans prévenir, vaincue par le manque d'oxygène.
Il ne put alors étouffer un petit rire moqueur avant d'ajouter

-C'est ça chérie, bye bye


Il la rattrapa in-extemis, son bras métallique retenant sans effort le poids plume. Pendant plusieurs secondes, l'ex-soldat chercha quoi faire de ce nouveau poids mort. D'un côté il n'avait strictement aucune raison de lui faire confiance, d'un autre côté elle avait daignée le laisser en vie, son sens de l'honneur, ou du moins ce qu'il en restait lui imposait de l'aider... au moins pour cette fois.
Alors que des équipes de maintenances envahissaient les lieux pour réparer les dommages, Lex entraîna la jeune femme dans le Lagoon, sa rampe se refermant doucement avant que la pression ne se remette à celle optimisée pour Lex
De là il porta l'inconsciente jusqu'à la pièce qui servait de chambre avant de l’étaler sur un lit double ou elle pourrait se reposer, sans manquer cette fois de lui ôter les armes qu'elle pouvait avoir et de les ranger dans un container sécurisé.

Il pianota sur un écran quelques commandes destinée à l'IA du vaisseau, cette dernière recevant l'ordre de monitorer les constante vitales et de la tenir à l’œil. Suite à quoi le mercenaire défit son armure avant de se saisir de son multi-outil et de repartir réparer le générateur défectueux.
Ce ne fut que quelques heures plus tard qu'un petit bip l'avertit que l'inconnue commençait à émerger, cela coïncidait avec la fin des réparations.
Lex se dirigea donc vers la petite chambre se rendant directement au chevet de la jeune femme, sa main de métal se posant sur cette dernière de façon à l'empêcher de faire le moindre geste aggressif.
La prothèse amplifiait la force déjà conséquente du mercenaire, inutile donc de dire que bien peu de chose risquaient de bouger
Il attendit que cette dernière sorte du coma pour commencer à poser ses questions.

-Ok ma grande maintenant que tu es réveillée et que tu n'as pas vraiment le choix, il va être temps de répondre à deux ou trois questions

D'un geste du pouce il indiqua une des tourelles internes du Lagoon, cette dernière braquant un pistolet mitrailleur vers elle sans la lâcher d'une semelle, le canon de l'engin de mort suivant le moindre de ses mouvements

-Comme tu n'as pas vraiment l'air de savoir qui sont tes employeurs, il va falloir me dire pour qui tu travaille et si possible là ou je peux les trouver
Vois tu ce ne sont pas les premiers à vouloir me faire la peau, mais j'aime essayer de diminuer le nombre


Il lui laissa quelques instant de récupération, la fixant de son regard Cyan révélateur de la nature artificielle de ses yeux avant d'ajouter

-Et il serait plutôt sympa que tu te présente, je ne compte pas te tuer mais quitte à parler avec toi autant que je t'appelle autrement que "la fille qui à voulu me tuer"


Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Mer 5 Sep - 18:18

Dans la noirceur des ténèbres beaucoup d'images en flash défileront aux yeux de la jeune femme inconsciente, des images de sa vie passée qui ne sont pas très réjouissantes ... Des cadavres, du sang partout, des planètes qui explosent... des cris qui résonnent vinrent illustrer ces images de désolation. Finalement elle se réveilla, bizarrement, elle était calme, pas de sueur froide ni le coeur alarmé mais avec un bon mal de tête dû a l'anoxie de tout à l'heure. En restant allongée, elle scrute l'endroit dans lequel elle a été déposée... Il ne s'agissait pas d'une chambre avec des murs normaux contrairement à ce que laissait penser le lit double sur lequel elle avait recouvert de son état comateux ... On aurait dit l'intérieur d'un vaisseau... C'était grand et mécanique, il y avait plusieurs machines dont elle ne saurait dire la fonction, ces dernières émettaient des bruits presque harmonieux très apprécié.

Tout à coup, un homme surgit sans prévenir ... Elle le reconnu immédiatement, c'était sa précédente cible, il semblerait, à en juger par ses paroles, qu'il l'a "sauva" pour avoir des informations sur ceux qui veulent sa tête. Il semblerait également qu'il ait bien pris soin de lui dérober toutes ses armes et il essaye également de la neutraliser en posant sa main en métal sur elle...Il va se rendre bientôt compte que ce n'est pas ce qu'il fallait faire bien au contraire, ce geste la mis immédiatement sur la défensive, son regard qui était neutre adopta un air sévère, avant de lui dire:

-J'ai toujours le choix !

En effet, qu'il comptait ou non la tuer n'était pas le problème, mais le geste qu'il eu à la maitriser de la sorte fit comme enclencher un réflexe de défense, lui le premier pouvait le comprendre ... Et ainsi, dos sur le lit, elle ramena sur elle l'une de ses jambes d'une souplesse incroyable avant de porter un coup de pied directement sur le visage du jeune homme d'une puissance assez affolante d'ailleurs pour un corps aussi chétif qu'est le sien ... Peut être que, comme lui, avait-elle un membre mécanique, qui sait ?! Dans tous les cas, ça a déstabilisé Lex qui s'est vu projeté non loin d'elle. Alors qu'elle se leva machinalement pour continuer le "combat" levant sa main en poing, elle se ressaisit, non elle n'était plus comme ça, et maitrise ses sens. Sa respiration s'étant accélérée sous l'effet de l'adrénaline, elle la contrôle pour se calmer en un grand soupire puis elle revint en arrière et s'assois sur le bord du lit et en regardant Lex, elle répond à ses questions précédemment posées :

-Désolée, c'est l'habitude ... Je m'appelle Alicia, je travaille ... Travaillais pour une organisation appelée "Offensive Ecarlate" spécialisée dans l'assassinat et l'espionnage, mais d'après mes recherches, cette organisation n'est qu'une sous-ramification d'un plus grand projet dont le but m'est inconnu . Comme tu peux le constater je ne suis qu'un petit rouage d'une machinerie très complexe ... Dont les desseins sont sombres, mais une chose est sure... Ne promet rien de bon. Il y a quelques années j'ai pu m'en extirper sans qu'ils n'arrivent à me rattraper, mais récemment ... Elle marque un moment de pause... Je ne sais pas comment ils m'ont trouvé et au lieu de m'exécuter, m'ont donné comme mission de te tuer ... L'assassin de tout à l'heure était là pour s'assurer que la mission réussisse au cas où je flancherai et ... Ils ne s'arrêteront que lorsqu'ils t'auront eu ... Enfin, lorsqu'ils nous auront eu... Maintenant je suis un déserteur confirmé. Quant à toi je ne sais pas ce que tu représentes pour eux

Elle tourne la tête partout dans la chambre et continue :

-Toute cette technologie, ce vaisseau ne te serviront à rien face à eux, leurs armes sont d'un tout autre niveau et certains de leur serviteurs ont des pouvoirs particuliers reçus par modification de leur corps....Ils reviendront pour toi... Pour nous deux

Elle se relève soudaine à l'idée d'être pourchassée jusqu'à la mort la fait ouvrir les yeux grand ... Elle devait disparaitre et d'un regard sérieux elle dit à Lex:

-Rends moi mes armes et mes munitions

En effet, elle avait son arme à feu, l'arme qui a fait pulvériser le corps de l'espion, une dague et surtout de précieuses munitions qui n'étaient pas en grand nombre et étaient donc très précieuses pour elle. Elle compte bien ne pas trainer dans les environs, quelqu'un d'autre va revenir, elle ne comptait pas non plus affronter cette mystérieuse organisation car sachant que seule elle n'a aucune chance, le mieux pour le moment est donc de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Lun 10 Sep - 21:19

La diablesse était rapide, et le coup aurait facilement fêlé le crâne de quelqu'un d'ordinaire, mais le mercenaire n'était pas quelqu'un d'ordinaire, plus depuis bien longtemps.
Si un craquement se fit entendre, résonnant dans le vaisseau, ce ne fut surement pas à ce à quoi on pouvait s'attendre.
La botte de fer de l'homme venait d'écraser une vieille boite de ration l’aplatissant suffisamment pour faire douter quiconque la voyait du poids du mercenaire. Ce dernier ne fut pas plus sonné que ça revenant d'un air presque nonchalant, même si cette dernière commençait à le déserter.
Lex la regarda se lever de son lit, allant déjà le menacer d'une manière ou d'une autre.
Un simple rire vide lui répondit, rapidement rejoint par ce celui d'un briquet allumé.

-Me tuer ? Ce n'était pas comme s'ils étaient les premiers, et ils ne seront pas les derniers, sur les bandes d'assassins qui ont tenté de m'avoir, très peu ont réussi ne serait-ce qu'à me blesser.
Etonnant hein ?


Et pourtant l'homme ne semblait avoir strictement rien de particulier, sinon cet étrange éclat dans les yeux.
Certains secrets se devaient d'être cachés à la vue de tous et surtout à ceux qui voulaient sa mort.
Il n'y eu pas de dédains dans sa voix mais un certains étonnement fit jour dans les pupilles biomécanique de l'ancien soldat, et il engloba le vaisseau du bras, avec un petit sourire.

-Ne prend pas cette apparente rusticité pour de l’archaïsme, ce vaisseau sillonnait l’Éther et la grande anomalie alors que les humains étaient jeunes et décérébrés, il survivra à n'importe qui, peut importe ce qui peut bien lui arriver. Il me survivra même à moi...


Un nouveau petit rire se fit entendre, mais qui ne provenait cette fois pas de l'homme, mais bien du vaisseau en lui même. Le Lagoon n'était pas qu'un tas de ferraille sans valeurs, c'était un voyageur intemporel qui parcourait l'océan abyssal depuis longtemps.
Lex pour illustrer son propos enfonça son poing dans une cloison, avec une force qu'il n'aurait pas du avoir, écrasant le métal sous ses doigts métallique qui supportèrent le choc sans broncher avant de faire signe à la jeune femme de regarder attentivement.

Sous les yeux du duo, le métal repris lentement sa forme initiale, les atomes reprenant leurs place un par un. Et alors qu'un miracle s'accomplissait, Lex souffla une bouchée de tabac, habitué qu'il était par ce spectacle.
Ce n'était décidément pas son jour... et le Lagoon semblait même se moquer de lui.
Sans rien demander en retour il lança les munitions à la jeune femme, peu enclins à en dire d'avantage.

-Prend donc tes babioles, et vas t-en, tu en as de toute façon trop vu.

Dit-il en activant le verrouillage d'une des pièce du vaisseau, une porte blindée se referma sur la pièce, un verrou incroyable cliquetant pour sécuriser la mystérieuse pièce.
D'un air presque détaché, Lex prit son fusil, le garnissant de munitions comme si cela avait été la chose la plus normale à faire. A vrai dire il se sentait d'humeur bavarde, ses doigts métallique tapotant les douilles d'une technologie dépassée qu'il enfonçait dans un fusil l'étant tout autant

-Que savez vous de votre organisation au juste ? A votre avis... pourquoi veulent t-ils ma mort ? S'ils sont aussi puissant que ça.... pourquoi se soucient t-ils d'un simple mercenaire ?


Les réponses... il les connaissait parfaitement, mais il n'avait pas l'intention de les dire. Il était plutôt de son rôle de poser les questions que personne ne posait.... Pourquoi ? Comment ?
Voilà ce qui allait définir les prochains actes....

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Mar 11 Sep - 15:46

Comme elle s'y attendait, le coup qu'elle lui a porté ne lui fit pas bien mal, et ce n'était pas le but, tout ce qu'elle voulait au début c'était s'extirper de son emprise, elle n'aimait pas se sentir comme une prisonnière ni comme une faible personne. Ce jeune homme semblait bien sur de lui lorsqu'il lui expliqua que la menace qui pese sur lui ne pourrait venait à bout de son vaisseau, qui apparemment, avait une capacité de régénération inattendu et surement beaucoup d'autres surprise, cependant, elle ne connaissait que trop bien cette menace et elle savait que s'il y aurait un combat, il sera très difficile et couteux...

Il semblait évident que cet homme ait beaucoup d'ennemi, elle se surprit à avoir de la curiosité le concernant: quel genre de mercenaire est-il et quels sont ses ennemis, mais surtout, pourquoi l'Offensive Ecarlate veut sa peau? Que représente-il pour eux ? Toutes ses questions demeureront sans réponse pour le moment. Ce qu'elle remarqua en revanche et qui la mis dans un état d'agacement c'était la parlotte subite de ce dernier, elle lui répond froidement :

-Si j'avais davantage d'information ou pourquoi tu es une cible, je te l'aurais communiqué dans mon précédent monologue. Il n'y a que toi qui dispose des réponses ...

Toujours dans l'idée de partir, elle commence à sortir de la chambre aménagée du Lagoon, quand soudainement, une sorte de tremblement se fait sentir, comme si le vaisseau était secoué par une force invisible ce qui eut pour effet de l'immobiliser sur place, puis, comme une grande force gravitationnelle se saisit de leurs corps les plaquant au sol... Ne comprenant pas ce qu'il arrivait elle tenta de prononcer quelques mots difficilement :

-Qu'est-ce ...!

Et là, rapidement tout devint noir, Lex et Alicia se retrouvent transportées par une sorte de trou de ver, sur le sol d'une planète inconnue, le choc fut rude pour leur corps, d'abord inconscient un moment, mais lorsque la jeune femme revient à elle et ouvrit les yeux, elle n'en croyait pas ce qu'elle voyait : un monde ravagé, le ciel était sombre, et des exposition retentissaient de partout, le sol quant à lui était flétri et craquelé, de très gros vaisseaux surplombaient le ciel et bombardaient surement des camps ou des endroit stratégique, l'air transportait l'odeur de la mort ... On pouvait donc deviner assez rapidement que cette planète était assiégée et que deux entités livraient combat.
En tentant de se lever suite au choc, elle essaya de se remémorer comment elle a pu atterrie ici, puis lorsqu'elle vit le corps de Lex, elle se souvint qu'elle était sur son vaisseau avant d'être ici, elle va donc directement le prendre par le col, lui qui était aussi sonné qu'elle, elle le regarda énervée avant de lui demander en le secouant :

-Qu'est-ce que tu as fais ?!

Soudain, le bruit d'armes qui se chargeaient et se braquer sur eux retentit... Ils étaient encerclé par une bonde d'individus humains surement, revêtu par des armures et qui ne semblaient pas être là pour s'amuser. devant cela, et voyons qu'ils étaient trop nombreux, Alicia lâcha le col de Lex et mis les mains en air ... Elle n'était pas là pour faire un massacre non plus, donc pour elle, le plus sage et d'essayer de coopérer.. Du moins c'est ce que son instinct lui dit. L'un des humains s'approche d'eux, les analyse de prêt et dit à ses compagnons:

-Emmenez-les ! Ce sont maintenant nos prisonniers.

Les soldats s'exécutent, plusieurs viennent menotter les deux individus et les menacent davantage pour qu'ils les suivent. Alicia comptait coopérer, puis porta à regard sur Lex, après tout, peut être qu'il avait un autre projet en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Mer 12 Sep - 19:33

Lex ouvrit les yeux simplement pour découvrir que des hommes l'avaient déjà entravés, son corps ayant jusque là agit par lui même. Ce ne fut que lorsque que le soldat annonça la situation qu'il vit la bataille qui faisait rage.
Il ne comprenait pas

-Moi votre prisonnier ? Qui à décidé de ça ?


Fatigué de tout ce qui venait de se passer, Lex brisa sans effort les entraves qui avaient été fixées à ses poignets. Les deux morceau de métal tombèrent au sol en cliquetant avant que le mercenaire ne fasse un pas vers les soldats.
Ces derniers étaient bien entraîné, et rapidement l'homme fut noyé sous les tirs, un des hommes braqua même un lance flamme vers Lex, mettant le feu à l'humain sans la moindre retenue.
Sans surprise l'homme prit feu et disparut rapidement dans un nuage de fumée noire
La fumée recouvrit le mercenaire, ne permettant plus de distinguer quoi que ce soit

-Individu hostile neutralis...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase car le nuage laissa rapidement passer deux lueurs vertes qui rapidement vinrent laisser place à un crane.
Ce n'était pas celui d'un humain normalement constitué car là ou on aurait pu penser à voir des os, il n'y avait qu'un métal étrange qui luisant faiblement... et ses yeux... ces derniers ne manquèrent pas de faire flancher le moral du premier homme qui le vit.
Une main squelettique sorti de la fumée, une intense énergie verte se concentrant sur la paume de cette dernière.
Des câbles métalliques venaient relier la main à un bras qui était tout autant fait de métal mais bien plus épais que celui d'un homme normal.

Dans un craquement, Lex libéra la sphère d’énergie qui partit percuter le groupe de soldat en face d'eux, la sphère vint exploser contre le torse du premier, et la réalité sembla se déchirer, formant une petite faille de laquelle s'échappèrent des énergies que nul créature vivante n'auraient du apercevoir.
L'homme qui fut touché fut aspiré dans la faille dans un hurlement alors que les autre trop proche de la faille furent rendu fou avant que des entité de l'autre côté du voile ne se saisissent d'eux, les attirant dans le royaume des puissances immortelles.
Dans un bruit de sucions accompagné de millier de cris, la faille se referma, aspirant la fumée pour laisser voir l'apparence véritable de Lex

Spoiler:
 


Mais avant que quiconque puisse faire la moindre remarque, l'apparence du vieux vétéran redevint la même qu'avant, sa peau reprenant sa place et ses yeux reprenant leurs couleur cyan.
Les deux soldats restants n'eurent pas le temps de se remettre que le mercenaire vidait le contenu d'une arme apparut miraculeusement dans sa main.
Le canon à fusion creusa deux trou parfait dans les corps, les laissant tomber à la renverse, cuit à l'intérieur de leurs armures, leurs blessures cautérisées par le plasma incandescent
Le mercenaire secoua négligemment l'arme, sa cellule affichant cette même énergie verte inquiétante.
Son visage exprimait une certaine lassitude.

-C'est moi qui décide...

Il prit le temps de fouiller les cadavres, débusquant notamment une radio et un pass, ce qui au vu de la situation pouvait s'avérer utile.
Au loin, des cuirassés bombardaient la planète et le souffle brûlant des explosions pouvait se sentir à des centaines de kilomètres
Fort heureusement une structure intacte se trouvait tout prêt.
C'était un bunker dont l'accès était barré par une épaisse porte blindée.
Lex s'y dirigea d'un pas mesuré, enfonçant le pass dans la fente d'accès.

-On craint plus que votre organisation ici, c'est une guerre à grande échelle... il faut partir d'ici... et vite


Le pass bipa un moment avant d'afficher un voyant vert.
Dans un grincement, la lourde porte commença à s'abaisser, révélant un couloir blanc à la lumière clinique.
D'un geste théâtral il fit signe à Alicia

-Si madame veut bien se donner la peine

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Jeu 13 Sep - 3:10

Devant la démonstration de force que fit Lex sous le regard d'Alicia, cette dernière leva les yeux montrant son humeur exaspérée, en effet, elle ne voulait surement pas en arriver là sinon, elle s'en serait chargée d'elle même... Pour elle, le plan était simple, se laisser capturer et infiltrer l'un des camps en guerre pour essayer de s'échapper de cet endroit car à l'heure actuelle, ils étaient sur une planète inconnue et ne savaient même comment rejoindre leurs vaisseaux respectifs. Une chose plus importante aussi qui méritait des investigations c'est : Comment et pourquoi sont-ils à cet endroit ? Que s'est-il passé quand ils étaient sur le Nirvana ? Une chose est sur c'est qu'elle fut, malgré tout très impressionnée par les performances de Lex, il n'était pas complètement humain et la forme qu'il cache est un corps cybernétique humanoïde bien robuste mais monstrueux avec ses yeux vert à glacer le sang. Les tirs en rafale des soldats ennemis n'eurent aucun effet sur lui, même le feu n'a pu l'égratigner. Alicia avait les yeux grands ouvert pour ne louper aucun moment du combat, elle cherchait en même temps en ses souvenirs où elle a pu croiser une créature pareille, la réponse est : nul part, ce genre de monstres font partie des mythes et légendes de différents peuples de l'espace... Elle ne croyait pas en croiser un de sa vie. Ce qu'il l'impressionna davantage c'est sa capacité à ouvrir une faille donnant sur le vide qui aspira tous les soldats présents ... La créature fini par revêtir son enveloppe humaine et en fini avec les deux soldats restant ... Ils n'avaient aucune chance face à lui. Elle eu une pensée quant à l'éventuel combat qu'elle aurait pu avoir face à lui... Son organisation l'avait bien mené à un affrontement perdu d'avance car elle n'aurait jamais rivalisé avec un tel pouvoir.

Voyons que le combat était fini, Alicia retira ses entraves et s'approcha de Lex qui était entrain de fouiller les cadavres, il saisit un pass et une radio... Cela pourrait être intéressant, le passe allait servir pour entrer dans le Bunker non loin d'eux ... Quand il lui adressa la parole pour lui dire qu'ici, il craignaient plus que l'organisation, Alicia eu un sourire au lèvre... En effet, au début, elle ne s'était pas rendu compte vu qu'elle était préoccupée par le "comment ils avaient atterrit là" mais ... Elle les connaissait, ou plutôt, elle avait déjà vu leur uniforme puisqu'elle l'a déjà porté quand elle n'était qu'une jeune recrue, tout comme la technologie des vaisseaux qui tiraient ainsi que leur architecture, étaient clairement ceux de l'Offensive Ecarlate, et encore plus bizarre, c'est que ce genre d'uniforme n'existe plus à son époque ...

Elle regarda le jeune homme bizarrement quand il lui propose de rentrer en premier, elle s'en méfie un peu mais fini par y aller.

-Très... Très bien...

En même temps qu'ils marchaient le long du couloir, la jeune femme tente de lui expliquer :

- Cette guerre ... C'est bien l'Organisation qui l'a initiée, c'est eux qui sont entrain de bombarder cette planète ... Nous devons retrouver les habitants de cette planète pour les aider !

"Aider" était un bien gros mot, car eux même avaient besoin d'aide pour quitter cette planète qui n'allait surement voir la victoire de l'Offensive gagner et si c'est le cas, ce monde volera en éclat.
Ils arrivent bientôt à l'issu de ce couloir qui donne sur les portes d'une ville sous terraine, une immense citée sous le sol de la planète protégée par un bouclier robuste, malgré sa présence, on pouvait sentir les tremblements de terre dû aux bombardement à la surface... Les habitants devaient surement se retrouver là pour se protéger.
Lorsque la porte à l'issu du couloir s'ouvrit, elle donne sur un immense endroit, on aurait dit un grand hangar pour vaisseau
Spoiler:
 
Mais il n'y avait aucun vaisseau, aucun soldat pour garder cet endroit, tout était vide, surement que tout le monde est entrain de se battre à la surface contre l'invasion ennemie
Les deux jeunes continuent l'exploration et sortent du hangar pour se retrouver dans la cité proprement dite, elle était magnifique, il y avait plusieurs ponts sur plusieurs niveaux (supérieurs/inferieurs) qui menaient à différentes "chambre/caverne" mais encore une fois, il n'y avait plus personne, cette cité avait l'air d'une cité fantôme

Spoiler:
 

Tout à coup la voix d'une personne retentit de loin

-Hé vous !

Lorsque les deux mercenaires localisent d'où vient la voix, ils virent un humain ordinaire, avec une arme à feu rudimentaire qu'il porte au niveau de ses côte droites et tenue par une corde à son épaule, il avait une armure robuste mais différente de celles des précédent assaillants, il se tenait dans une cabine que l'on pourrait décrire comme un ascenseur. Son visage était a découvert et l'on pouvait voir grâce a ses différentes cicatrices qu'il avait mené plusieurs combat

-Venez !

Alicia doucement mis sa main sur le bras de Lex craignant que ce dernier agisse comme tout à l'heure et lui dit à voix basse:

-Essaye de lui laisser sa chance à celui là

Curieux, les deux jeunes personnes s'approchent de là où se trouve cet inconnu, on pouvait sentir de loin que ce gars n'était pas une menace pour eux et qu'au contraire, il venait en paix, il s'adressa à Lex, l'auteur du spectacle à la surface:

-Je vous ai vu tout à l'heure face aux soldats de l'Offensive, vous avez frappé fort, très impressionnant... En réalité ils étaient mes bourreaux, ils m'empêchaient de sortir pour aller prêter main forte à mes hommes sur le champ de bataille.

L'ascenseur s'enclencha et sur le petit écran, on pouvait lire qu'il était entrain de descendre à des niveaux très bas de la cité.
L'ascenseur s'ouvrit finalement sur une immense salle blanche, on aurait dit un laboratoire où se trouvait plusieurs machine immense avec divers boutons multicolores dont certains clignotaient. Un mécha était tout au centre, à le regarder c'était une merveille, de couleur grise, il avait également quelques pièces dorée et verte, mais aussi des sortes d'ailes implantés au niveau de ses épaules et jambes... et il tenait deux lames prodigieuses bien aiguisées qui se ressemblaient avec des symboles gravés dessus :

Spoiler:
 

En voyant ce robot, Alicia était émerveillée avec des étoiles plein les yeux, en voyant la fascination de la jeune femme, l'homme s'exprima :

-Cette armure est mon compagnon depuis maintenant plusieurs générations, nous avons affronté quiconque voulait menacer notre liberté et l'intégrité de notre chère planète Sunnamar. Notre peuple a demeuré invaincu pendant des millénaire, notre force militaire est reconnu partout, et tout le monde a peur de nous attaquer. Nos soldats sont entrainés depuis leur jeune âge, le service militaire est obligatoire pour tout le monde, et n'en demeurent que les plus robuste des champions. Chaque soldat a son armure, cette dernière porte des armes particuliers elles le statut social d'un guerrier. Les plus prestigieuses d'entre elles sont les lames de guerre. Elles sont forgées à partir de cristaux d'une grande rareté arrachés aux entrailles de la terre et qui disposent de propriétés uniques dont l'absorption des esprits des morts. Les lames de guerre gagnent toujours en puissance au fur et à mesure qu'on tue l'ennemi... Aujourd'hui un nouvel ennemi nous attaque, en réalité il voulait nous asservir, nous faire entrer dans leur rang pour, mais nous leur avons résisté ! Maintenant, ils nous bombardent, et la victoire sur eux n'a jamais été aussi lointaine ...

L'homme semblait désespéré et découragé, la voix d'Alicia retentit alors :

-Ce n'est pas le moment de vous décourager alors ! Prenez votre armure et rejoignez les vôtres sur le champ de bataille ! Montrez-nous où nous pouvons trouver des armes pour vous aider !

l'homme fit un signe positif avant de grimper sur son armure et répond à la jeune femme:

-Ce laboratoire est truffé d'armes que vous pouvez utiliser à votre guise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Jeu 13 Sep - 15:39

Lex suivit Alicia dans le laboratoire, ses doigts jouant avec la régulation de son arme. Son cerveau repassait en boucle ce qu’il avait vu.
La bataille était impressionnante pour un non initié mais il doutait qu’une vraie résistance soit à l’œuvre ici. Cela lui rappelait un temps passé, que les créatures mortelles ne pouvaient même pas imaginer, un temps ou des dieux marchaient parmi les hommes.
Mais de toute cette réflexion, rien ne fit jour, non le mécha qui reposait en face d’eux pris l’intégralité de son attention. Cette machine était étrange, résonnant bien d’avantage dans l’univers du voile que dans la réalité, le pilote aurait sans doute eu du mal à deviner ce à quoi elle pouvait ressembler.

Lex resta muet durant toute la scène se contentant de hocher la tête avant de l’observer partir.
La sortie du mécha se fit dans la chaleur de ses réacteurs, et ette dernière attira l’attention de nombreux soldats des alentours.
Plusieurs escouades complètes finirent par arriver alors que le binôme explorait le complexe
Le mercenaire regarda le groupe débarquer toutes armes dehors avec un certain agacement avant de simplement claquer des doigts
De son claquement de doigts naquirent deux failles dans la réalité, pas une faille comme celle qui avait aspirée les soldats, cette dernière donnait sur une dimension d’où s’échappait cette inquiétante lumière verte, une sensation de froid envahi la pièce.
De manière simultanée, deux squelettes métalliques sortirent de la déchirure dans la réalité. Leurs pieds de fer heurtant le sol avec une précision mécanique.


Spoiler:
 

Ces automates de guerres tenaient des fusils crépitant d’énergie, et un bourdonnement les accompagnaient.
Leurs visages décharnhés se tournèrent vers Lex et un lien mental sembla s’établir entre eux car ils se raidirent brusquement avant de se tourner vers les visiteurs.
Ces derniers ouvrirent le feu, arrachant des morceaux de squelettes, arrachant même un bras métallique qui tomba au sol avec fracas.
La machine indemne tira, et le projectile qui sortit de l’arme vint heurter le soldat avec un craquement d’énergie.
Ce dernier s’effondra, les parties de son corps apparentes tombant en cendre alors que son armure commençait à se désagréger.
Et alors que le groupe commençait à cibler l’automate encore entier, l’un des hommes hurla en pointant le bras arraché plus tôt..
Ce dernier revint au squelette, se rattachant à ce dernier dans ce qu’il ressemblait à de la magie .
L’automate reprit ses fonctions, et son regard vide se tourna vers ses cibles.
La machine fit quelques pas lent avant de lever son arme, abatant la lame qui était attachée à son extrémité.
L’arme trancha proprement un soldat les deux parties de son corps retombant d’un côté différent.
Animé par une commande invisible, les deux automates continuèrent leur travail, fauchant et tirant dans le groupe qui avait envahi la sortie
Des cris s’entendirent tout le long du chemin alors que les machines nettoyaient la zone de façon minutieuse.

Lex continuait à observer la pièce, un étalage impressionnant d’arme encombrant les murs. Certaines étaient plutôt banales, de simples fusil, des épées… Mais certaines autrs résonnaient dans son esprit avec force.
Certaines étaient des merveilles volées à d’autre race, mais ce fut une épée en particulier qui attira son attention.
Cette dernière était d’un noir d’encre, et la matière dont elle était faite semblait absorber la lumière autour d’elle. Même au travers du voile, son aura résonnait, pulsant une énergie terrible.
Ce genre d’arme était censée ne plus exister… Et sa simple présence signifiait que les habitants de cette planète avaient trouvé ce qu’ils n’auraient pas dû soupçonner.
Fort heureusement l’arme était encore dormante. Lex approcha sa main de l’épée, et cette dernière se mit à vibrer, reconnaissant là l’énergie d’un de ceux qu’elle aurait du tuer.
Mais la puissance du mercenaire suffit à faire plier cette dernière à sa volonté. Cette dernière se glissa naturellement dans la main du soldat, sa poignée s’adaptant à celle de l’homme.
Rien dans la bibliothèque n’attira plus son attention. Et toute ses pensées étaient tournée vers l’épée.
Cette dernière continuait à pulser son énergie, et le poussait à s’aventurer plus loin dans les rayonnages, ce ne fut que là qu’il découvrit d’autres pièces contenant autant d’armes. Mais rien ne semblait vraiment attirer plus le soldat qu’une pièce laissée justement sans lumière.
Une simple petite lumière rouge clignotait au fond.
Malgré sa vision améliorée, la pièce semblait refuser de se révéler.
Il s’avança donc doucement sentant un changement dans le tissu de la réalité.

Ce n’est qu’après quelques minutes qu’il trouva une armure conservée dans un champ de stase. Les particules des poussières avaient gardés leurs places d’origines, de même qu’une giclée de sang.
Les commandes du champ étaient visible et à portée de main.
Lex le désactiva pour voir l’armure de plus près.

Cette dernière était de facture inconnue, même pour lui.
Le matériau n’était ni métallique, ni organique et alors qu’il approchait la main, il sentit une douche chaleur émaner de ce cette dernière. Quelque chose couvait sous cette dernière quelque chose de puissant….
Cette dernière s’ouvrit, laissant voir un intérieur bien plus étrange que l’extérieur ne le laissait deviner.  Le revêtement interne laissait pulser une légère lumière blanche.
Lex prit place dans cet étrange assemblage, oubliant la moindre notion de prudence. L’armure se referma doucement sur lui et alors que ses mains prenaient place dans les gantelets, il sentit ces derniers s’adapter à ses doigts.
L’armure semblait se connecter à lui par un procédé qui n’était pas des plus désagréables.
Elle sembla dans un premier temps avoir des difficultés à s’adapter au mercenaire, l’interface peinant à reconnaitre un humain.
Mais finalement la cuirasse perçut les pensées qui se bousculaient sous le crane de métal et finit par s’accorder avec ce dernier.
Le lien fut brutal, bien plus que ce qu’aurait pu supporter un humain ordinaire, ce qui expliquait surement la trace de sang.
Lex lui se détendit en sentant le contact psy de la combinaison le premier pas se fit sans effort, et il ne lui fallut pas plus d’effort que pour se déplacer, l’armure suivant le moindre de ses gestes avec une synchronisation parfaite.

Le soldat sortit de la pièce observant sa coéquipière du moment au travers des lentilles de son heaume.
Les deux automates revinrent d’eux même et ce fut un nouveau portail qui les rappela chez eux.
Leur piste était visible aux empreintes ensanglantées qui matérialisaient leurs routes.

Spoiler:
 

D’un pas décidé, Lex partit sur les traces de l’étrange mécha, remontant la piste de sang et de cadavres.
A vrai dire il ne fallut pas longtemps pour le retrouver….

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une longue chasse   Lun 17 Sep - 4:53

L'amure étrangère du guerrier nouvellement rencontré décolla d'une rapidité colossale, cela présageait un beau combat qui allait suivre... Malheureusement, Alicia connaissait déjà l'issue de ce dernier, elle y avait déjà assistée. Ce monde lui disait quelque chose depuis le début, mais là, elle en est certaine ... Les deux jeunes individus ont été ramenés dans le passé. Une guerre qui a duré plusieurs mois et aujourd'hui, c'est la fin décisive.

Cette guerre avait comme protagoniste l'armée de Sunnamar qui défendait les siens et ses terres pour ne pas être asservie, face à l'offensive écarlate, une armée qui avait particulièrement mal virée depuis qu'un nouveau meneur mysterieux est à sa tête. Au début c'était juste quelques individus d'élites qui avaient la dure tâche de tuer des éléments perturbateurs qui représentaient des futurs menaces pour l'intégrité de différents mondes ... Ils étaient là pour maintenir une paix durable, aujourd'hui cette armées a décuplé en force et en ressource, son effectif se compte en légion formée par plusieurs races differentes et s'attaque à des mondes entiers et non plus qu'à des individus isolés. Il y a quelques mois, ils avaient repéré l'armée humaine de Sunnamar et son potentiel était tellement grand que le nouveau dirigeant de l'offensive a voulu les recruter de gré ou de force ... Les humains ont résisté et maintenant ils sont voués à périr. Alicia avait vu ça sous ses yeux, en effet, elle avait combattu parmi la troupe de l'offensive et avait plusieurs victime à son compte.

Etant dans ce laboratoire, et voyant l'armée de l'offensive s'approcher, elle préféra rester en retrait pour ne pas être vue, en effet, étant dans le passé, son moi-passé est toujours entrain de combattre pour l'Offensive, et ne devait donc être repérée par cette armée. Elle laissa donc Lex gérer toute cette horde ... Ce n'est pas comme s'il avait besoin d'aide... Elle soupira un moment, des flash-back d'horreur lui reviennent de temps en temps, ce combat la hante et la tourmente toujours, elle se sentait coupable et triste pour ces humains, son coeur était déchiré. Elle se ressaisie tout à coup: peut-être pouvaient-ils changer la donne ? Ils sont retourné dans ce passé pour un but, non? Et si c'était justement pour renverser la situation?
Elle prend une profonde inspiration et continue ses recherches dans ce laboratoire... Une arme, quelque chose avec laquelle elle pourrait porter assistance et infliger le plus de dégâts possible ... Sa détermination était telle qu'elle pourrait donner sa vie pour changer le cour des choses, pour cela pas 36000 solutions, il fallait entrer dans le champ de bataille mais elle devait garder son identité secrète afin que son "moi-passé" n'ait pas plus de problème, pour cela, elle retire son chignon pour laisser tomber ses cheveux, elle retire également sa tenue de combat qui montrait son appartenance à l'offensive, elle cherche donc quelque chose qui pourrait masquer son apparence, et comme si cet endroit pouvait lire en ses pensées, elle trouva finalement, ensevelie sous une pile d'anciens objets recouvert de poussière, elle trouva une cape avec une capuche, cette dernière était liée a un uniforme qui paraissait bien primitif au vu de ce que porte actuellement les guerriers mais comme on dit, il y a un début à tout. Elle saisie donc l'habit en cuir et le porte, il ne lui donnait pas l'assurance et la protection de son ancienne armure, mais au moins, elle sera méconnaissable ainsi encapuchonnée, elle est maintenant vêtue d'une légère tenue de cuir aux teintes émeraudes et brunes laissant certaines partie de son corps dénudée mais elle avait confiance en ses capacité pour ne pas être touchée en combat. En réalité, cet habit était celui des premiers archers de l'ancienne armée de Sunnamar. Elle trouva donc évidement avec, un arc et des flèches qu'elle prit avec elle... Attaquer de loin, à distance était parfait pour elle dans les conditions actuelles.

Spoiler:
 

Sans se retourner pour voir où en est son actuel "camarade" de combat, elle court pour sortir de cette citée souterraine, heureusement qu'elle sait se répéter, elle rebrousse donc chemin et resort de là où ils étaient rentré, elle était aussi rapide qu'une flèche rien, ni personne ne pouvait l'arrêter. Heureusement pour elle le combat faisait encore rage, le mécha du chef de l'armée de Sunnamar était impressionnant dans son combat contre les forces ennemis, ils exterminait tout sur son passage. Mais les bombardement antiaérien qui venaient du sol ne cessaient de le déranger dans son combat contre la flotte ennemi qui se trouvait à la stratosphère, sachant également qu'il ne restait plus grand monde de l'armée de la planète et que l'ennemi regorgeait encore de ressource.
A distance, Alicia arrivait à détruire rapidement les armes au sol qui bombardait la défense aérienne, même si elle se sentait complètement démunie de pouvoir, elle ne pouvait faire autrement ... C'est tout ce qu'elle avait la possibilité de faire : tirer des rafales de flèches pour laisser une chance à l'armée de cette planète de gagner ... Des camps explosaient l'un après l'autres, sans possibilité de riposter, l'ennemi n'avait pas envisagé qu'un individu viendraient les attaquer avec des flèches, en s'approchant du dernier camp, elle eu l'idée d'éliminer juste les soldats ennemis dans un combat au corps à corps avec sa dague, en effet, elle devait les prendre un à un pour ne pas avoir à affronter tout le campement car même si elle était capable de les achever, elle préféra ne pas tenter le diable car certaines races de l'offensive pouvaient manipuler psychiquement l'ennemi, son coeur et son esprit étaient bien trop vulnérable à l'heure actuelle pour résister a ces manipulation. Une fois le camp bien nettoyé, elle règle les armes antiaérienne sur des cibles de l'offensive, c'est ainsi que plusieurs vaisseaux et chasseurs ennemi tombèrent comme des mouches au sol qu'ils ne comprennent comment leurs propres armes se sont retournées contre eux, et offrant à l'armée de Sunnamar du répit et des cibles plus importante à abattre avec leurs méchas ...
Tandis que l'offensive écarlate envoya une armée contre l'attaquante qui avait osé détourner leur armes, une sorte de mécha/monstre surnaturel apparut dans les airs, il était colossale, un géant dominant les cieux, il s'agissait de ce fameux nouveau chef de l'Offensive écarlate, toutes les attaques aériennes cessèrent devant cette apparition, ce dernier s'exprima :

-Peuple de Sunnamar, vous êtes une poignée de survivant, ralliez-vous à moi, servez moi, et vous serez épargnés ! Je vous octroierai une puissance inimaginable et mettrai à vos ordre plusieurs de mes armées !

Alicia avait surement oublié ce passage de l'apparition du chef suprême, le destructeur, là elle se remémora tandis que l'inévitable était entrain de se produire. En effet, les soldats de Sunnamar n'abdiquerait pas, leur chef lance l'assaut sur le Destructeur géant et ses fidèles soldats suivirent, leurs armes légendaire et leurs mécha étaient certes redoutable, mais ils n'étaient plus qu'une petite fraction, et avant même qu'ils ne puissent toucher le Géant, ils tombèrent comme des mouches, non pas à cause d'une attaque de ce dernier, mais un mécha de l'offensive vint les annihiler tous en une fraction de seconde, il s'agissait d'une attaque d'une telle rapidité que personne n'a pu voir l'assaillant, mais la jeune femme au sol connaissait l'infâme vérité et sa responsabilité dans tout ça, elle s'effondra tandis qu'elle se fait encercler par l'armée de l'offensive écarlate au sol.

Aux airs, il n'y a eu cependant un miracle: l'armure du dirigeant de l'armée de Sunnamar réussit a égratigner l'armure du Destructeur ... Avant d'être consumé dans un éclat lumineux aveuglant avant que l'Alicia du passé ne lui porte un coup qui l'envoya s'écraser au sol telle une comète.

La présente Alicia semblait être à bout, elle n'avait plus le courage de se battre ni la motivation. Avoir revécu cette tragédie la tua intérieurement, elle se retrouve face à l'armée à laquelle elle appartenait, prête à lui faire payer son affront. Effondrée au sol, les yeux pleins de larme, elle n'aurait jamais cru une contraste pareil, d'une vie sans coeur où elle pouvaient tuer des milliers d'innocent à ce qu'elle est est présentement : incapable de surmonter ce chagrin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une longue chasse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une longue chasse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vandread :: Hangar des Dreads et Vanguards-
Sauter vers: