Rejoignez Dita et Hibiki pour qu'un jour, les hommes et les femmes décident de réhabiter ensemble ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une faim de loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 24
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Une faim de loup   Lun 21 Nov - 20:07

La faim est une sensation très désagréable quand elle se manifeste et surtout quand on ne trouve de quoi la combler, elle peut rendre l'individu qui en souffre dans certains états dont le malaise, l'énervement,... Heureusement pour lui, le sergent Alaric semblait tout à fait normal émotionnellement même si on pouvait observer un grand point d'interrogation sur son visage ce qui était tout à fait normal puisqu'il est nouveau dans un environnement qui lui est inconnu.

Assia l'emmena donc aux cuisines où seule elle, et quelques rares filles pouvaient y rentrer pour la préparation des plats, ces dernières n'étaient pas car ce n'est pas l'heure, non dans le réfectoire qui doit grouiller de filles qui seraient concernées de voir débarquer l'ex prisonnier car même s'il a été "gracié" par la commandante, beaucoup se méfiaient de lui, et donc "l'arrière boutique" est plus approprié, ainsi il pourra manger tranquillement , loin des regards.

Au niveau de la cuisine qui est vraiment spacieuse, ils trouvent, hors les bonnes odeurs des plats récemment cuisinés, un bar situé de façon isolé dans un recoin. La jeune femme invite le pilote à s'assoir sur une chaise en face du comptoir quant à elle, elle va se placer derrière le comptoir (ou le bar) comme une bonne "Barmaid" afin d'avoir accès à la cuisinière où était entreposé divers plats intacte qu'elle va prendre et les mettre sous le nez d'Alaric. C'était trois fois rien, un plat de salade, du riz en sauce avec une cuisse de poulet, et une part d'un fondant au chocolat, elle les lui présenta donc suivant l'ordre par lequel il devait commencer:

-Voilà donc l'entrée. Commence-elle en désignant la salade. Le plat de résistance. continue-elle en présentant le Riz. et enfin le désert. Fini-elle en montrant le fondant. Bon appétit. Dit-elle avec un sourire chaleureux.

Il lui avait posé une question dans la foulé a laquelle elle n'a pas répondu et ne voulais pas spécialement y répondre, elle tente donc de l'esquiver en répondant de façon floue:

-Non en effet, je ne fais pas partie de l'équipage d'origine, je les ai croisée en route et j'ai demandé à les accompagné en échange de mes services

Ses services c'étaient bien la cuisine et son aide lors des combats face à des ennemis. Elle dévie donc l'attention sur lui

-Tu semble bien attaché à ce Loraythia, tu dois manipuler cette machine depuis bien longtemps ?

Malgré tout, elle comprenait son attachement à cette machine et le fait que, pour le moment, elle représente son seul repaire et refuge.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmine
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 22
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une faim de loup   Mer 23 Nov - 22:21

Si pour beaucoup de gens ce n'était trois fois rien, Alaric écarquilla les yeux en voyant une telle profusion de nourriture, et des aliments avec autant de couleur. Il se prit à même à se demander si tout cela était mangeable.
D'un geste hésitant, il saisit le couteau qui était le seul ustensile qu'il connaissait. Et pica la salade la pointe. La feuille retomba à peine l’eut il levé. Il observa pendant quelques minutes la fourchette avant de la prendre avec hésitation.
Les début furent difficiles mais il parvint enfin à s'en servir correctement et mangea la première bouchée de salade.
C'était pour lui comme découvrir un nouvel univers : ce plat avait quelque chose d'étrange : déjà la consistance était inhabituelle. Il sentait la fibre craquer sous ses dents et quelque chose d'autre… Une sorte d'impression dans sa bouche… ce devait être ça qu'on appelait le goût.
Il se tourna vers Assia, l'air légèrement confus.

-Hum désolé je sais que ça peut paraître étrange...

Il dut lui même se refréner, c'était tellement bon ! Il prit les couverts et commença à piquer, plus à l'aise avec le couteau que la fourchette. Si le poulet était plutôt facile à manger (retirer les muscles des os aux couteau était une question d'habitude), manger le riz révélait du casse tête, il n'arrivais pas vraiment à bien se servir de la fourchette.

-Cette machine ? Mmhh pas vraiment depuis longtemps, il n'y as pas un mois je ne connaissais même pas son existence. C'est un peu compliqué mais j'ai fini par m'y attacher très fortement. Je lui dois la vie. C'est le genre de chose qui vous soudent à un engin.

Il prit un instant pour réfléchir, reposant momentanément ses couverts. Il était vrai qu'il avait un attachement très fort pour cet engin, bien plus fort qu'il n'aurait pu le croire. C'était comme s'il y avait une partie de lui dans l'engin.
En haussant les épaules il se dit que ce n'était qu'une fausse impression.

-Et ton engin ? C'est une machine impressionnante, je n'ai jamais vu de robot aussi grand, en fait je n'ai jamais vu de robot de combat. La fédération développe uniquement des chasseurs et des bombardiers en dehors des vaisseaux de ligne.

Dit il en prenant le fondant au chocolat. Ses papilles peu habituées à tant de goût lui renvoyèrent des tas d'informations contradictoires qu'il eu du mal à trier mais le résultat était sans appel, c'était bon, même très bon.
Il eu un large sourire.

-Mais c'est excellent ! Je dois avouer que c'est la première fois que je mange quelque chose comme ça. On dirait presque un de ces plats que les riches d'Orion mangent.

Ses repas habituels étaient en effet constitués d'une pâte grise sans goût, qui apportait suffisamment d'énergie au corps humain. On disait souvent que ces barres étaient faite de beaucoup de matériaux biologiques recyclés, mais il n'avait jamais voulu trop en savoir la dessus.

-Tu les a croisés en route ? Mais que faisais tu pour les croiser ainsi ?

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 24
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une faim de loup   Jeu 24 Nov - 19:49

En voyant le jeune homme manger avec appétit, Assia n'était pas étonnée, non pas parce qu'elle était habituée à ce qu'on tombe ainsi sur ses plats mais elle comprenait ce que ça fait d'être prisonnier et d'être libre, tout ce qu'il y a dehors est donc bon et appétissant, elle a quand même un sourire moqueur (de façon gentille) quand elle observe le jeune homme manger avec un couteau, elle le compara à un homme préhistorique, c'était amusant à voir, il pensa à s'excuser quand même et entre deux bouchée de viande, il lui répond sur le Loraythia. Ainsi donc, cette machine n'était pas une technologie "Terrienne"..

Ayant pu admirer la machine en action lors de l'attaque ennemi, Assia imaginait très bien le potentiel caché que son pilote ne pouvait même pas soupçonner, ayant déjà une certaine expérience avec les robots de combat, elle ne serait pas étonnée de voir cette "moto" changer d'apparence, cette réflexion l'amène immédiatement à penser quant à l'origine du Loraythia, elle craignait le pire mais garda son calme et son visage souriant malgré tout, en réalité, elle avait plus de facilité à avoir cette expression en toute circonstance , qu’autre chose. Il fallait donc qu’elle le questionne à propos de cette machine aux propriétés mystérieuses. Ce repas calme allait clairement se transformer en un interrogatoire.

Contrairement à ce que Alaric pense, Assia comprenait parfaitement son attachement à sa machine malgré le peu de temps qu’il a pu passer, les sentiments divers peuvent rendre un voyage de 1h aussi long d’une année. Elle même avait son Jumper depuis plusieurs années, l’ayant accompagné et aidé à plusieurs reprises, elle ne s’imaginait pas mourir autrement qu’en le pilotant…

Au final Le jeune homme la questionna sur comment elle s’est retrouvé sur ce vaisseau, son coeur commença à battre fortement mais elle sait contrôler ses émotions, aucun signe extérieur n’est aperçu pour exprimer son léger malaise à la simple pensée à son passé ….ceux à quoi elle répond:

-J’ai voulu fuir un ennemi… Un ennemi que je préfère oublier

En répondant ainsi, elle espera qu’il comprendra qu’elle préfère en rester là concernant ce sujet qui faisait remonter en surface divers sentiments tel que la douleur, la colère, le chagrin, le désir de vengeance tout en sachant qu’on est impuissant devant une aussi grande force… Une grande frustration, cependant, elle en profite pour poser sa question concernant les origines de sa « moto »

-J’aimerai en savoir plus sur le Loraythia … Comment l’as-tu eu puisque ce n’est pas une technologie de ton peuple ?

Il fallait qu’elle ait réponse à ses questions … Elle préféra tellement que ce ne soit ceux à quoi elle pense …

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmine
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 22
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une faim de loup   Jeu 24 Nov - 23:36

Ainsi elle fuyait quelque chose, par respect il ne poserait pas de questions, les réponses viendraient bien d'elles même. A la place il répondit avec entrain à celle qui lui était posée.

-Vas savoir ? Trouvé probablement… Peut être flottant dans l'espace, mais je parierai plus sur une flotte d'exploration. Les manifestes à bords du vaisseau d'exploration le dirait sans doute de façon précise mais à moins de retourner sur cette épave je n'ai pas de moyen d'être sur.
Quand je l'ai trouvé dans le vaisseau, il était relié à tout un tas d'appareils étrange dans un hangar sécurisé. Il y avait pas mal de cadavre à côté qui ne portait pas de trace d'attaque mais je n'ai pas cherché. Je suis monté dessus. Une sorte d'écran étrange est apparu, j'ai appuyé sur la première touche que j'ai trouvé et la machine à démarrée.


Il n'en savait pas vraiment plus. Pour tout dire il n'avait même pas lu ce qu'il y avait de marqué. L'étrange tenue qu'il portait avait comme adhéré à sa peau et il avait sentit une vive douleur au niveau de sa paume. Puis il était tout simplement partit, son instinct lui ayant chuchoté quoi faire.
Si elle voulait tant ces informations soit elle pouvait aller les chercher dans l'épave du vaisseau laboratoire soit les demander directement à la machine si cette dernière pouvait lui répondre bien sur.
Alaric fini son assiette, étant un peu confus par tout cela lui même il commença par s'excuser platement de ses manières.

-Je suis vraiment désolé, j'ai rarement vu autant de nourriture, et encore moins si colorée et avec tant de goût . Tu dois vraiment avoir un talent exceptionnel.

Il n'y avait là pas une once de flatterie, c'était pour lui la stricte vérité. Le jeune homme n'avait toujours aucune idée de qui pouvait être Assia, et étonnement il avait envie d'en savoir plus sur elle. Il se leva donc, rangeant les couverts la où il lui semblait juste avant de se tourner vers elle.

-Si ma machine t'intéresse tant pourquoi ne pas aller la voir ? Je dois avouer avoir une grande envie de me laver mais je pense qu'un petit détour par le hangar satisfera ta curiosité non ?

Et ainsi ils partirent dans le hangar, rejoignant en peu de temps le vaste espace ou était rangés les deux machines.
Le Loraythia était bien à sa place, sa coque au profilé agressif semblant absorber la lumière.
Alaric se tourna vers la jeune femme, avec un petit sourire.

-Et voilà libre à toi de l'inspecter comme tu le souhaite, je ne sais pas si tu y trouvera grand-chose. Après tout elle ne semble pas si évoluée que ça.

Dit il en posant la main sur la coque. La surface en était chaude, et de légers picotement se faisaient sentir sur sa main.
Un petit écran s'alluma dans l'habitacle ouvert, ce dernier affichant un cœur rose stylisé. Le jeune homme ne remarqua rien de tout cela son attention fixée sur Assia


Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 24
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Une faim de loup   Ven 25 Nov - 21:23

Les détails donnés par Alaric au sujet de cette mystérieuse moto de l'espace, étaient bien trop vagues, lui même ne savait pas grand chose... La description des plusieurs cadavres autour de la machine ne présageait rien de bon et ça donnait froid dans le dos quant à son potentiel caché, c'est pour cela qu'Assia décide de faire parler cette machine: quel est son origine et son but ? Tout ce qu'elle craignait c'est que son créateur soit celui qu'elle redoutait, un des plus grand ingénieur de de toute sa galaxie à la solde d'un tirant qu'elle a fuit ... Elle secoue la tête pour éliminer les images du passé qui lui revenaient encore et encore, pour certaines, des visions d'horreur.

Elle revient au présent par la phrase du jeune homme qui la complimente sur la nourriture qu'elle lui a présenté, elle était quand même étonnée qu'il n'y ait jamais mangé de plat ainsi même avant qu'il ne soit fait prisonnier , sa planète devait être particulièrement pauvre. Elle lui sourie et lui répond:

-J'ai appris la cuisine de ma mère qui était un vrai cordon bleu.

Puis, il lui propose carrément d'aller au hangar pour admirer la machine qui nourrissait tant de questions dans la tête d'Assia, pourquoi pas l'analyser de plus prés, c'était un chasseur, à première vue très normal qui ne permettait pas de soupçonner quoique ce soit, sa forme laisse penser qu'il peut se déplacer très aisément dans le vide spatial ou l'atmosphère d'une planète, et changer de direction de façon rapide ou pour éviter des tirs ennemis, une plus grande visibilité est offerte au le pilote, tout à été pensé et crée dans le but de lui octroyer une grande légèreté pour une plus grande vitesse.

Plus la jeune femme regardait l'engin, plus elle se doute que c'est juste un "mode" d'un robot encore plus grand, un "mode" qui ferait que son pilote ne combatte pas au corps à corps mais à distance, elle aimerai bien jeter un oeil sur l'armement et le système de défense. En effet, durant sa carrière Assia avait vu des engins du genre mais tant qu'elle ne le verrai pas de ses yeux sur le Loraythia, tout ça n'est que théorie. Elle s'adresse donc à Alaric:

-Vas prendre ta douche, je reste là pour l'observer ! Ne t'inquiète pas, je ne vais pas l'abimer !

Elle espérait juste qu'il n'allait pas avoir des arrières pensées à son sujet car même si elle a déjà saboté des appareils, ce n'était pas son but actuellement

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmine
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 22
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Une faim de loup   Ven 25 Nov - 22:47

-Je vois ! De là ou je viens, on ne cuisine pas, enfin seuls les plus riche le font, les catégories en dessous se contentent d'une espèce de pâte nutritive recyclée qui à au moins le bon goût de pas en avoir.

Dit il en repensant à ces barres informes qu'ils recevaient chaque jour
En arrivant dans le hangar, il ne put que remarquer le regard presque apeuré d'Assia, cette machine ne semblait pourtant qu'un chasseur comme les autres. A chaque fois qu'il montait dedans et mettait son casque, il se sentait bien, son corps se détendant comme par magie.
Néanmoins devant la proposition, Alaric ne sur résister longtemps et pris congé de la jeune femme en promettant de revenir vite

-Je serai de retour sous peu, normalement l'armement n'est pas actif mais fait tout de même attention !


Il laissa donc Assia devant sa machine. Alaric ne voyait pas de raison de se méfier de la jeune femme, si ellle avait voulu lui faire du mal, elle n'aurait pas eu à saboter son appareil.
Néanmoins elle avait une expression inquiète qui ne le rassurais pas du tout.
Il la laissa donc seule face au chasseur et partit en direction de la chambre.
La il prit le temps d'observer la chambre avant de pénétrer dans la salle de bain.
La pièce était luxueuse selon ses standards, et cela lui faisait bizarre d'avoir un si grand espace pour se laver.
Par habitude, il enleva ses vêtements et vint se placer dans la douche, tournant avec précaution le robinet.
Il eu une drôle de surprise en découvrant que l'eau qui sortait du pommeau était chaude. Il resta bien cinq minute à apprécier cela.
L'eau coulait sur lui, apportant une agréable sensation.
Un petit distributeur de savon lui déposa de quoi se laver dans la main et le jeune homme put enfin faire ce qu'il attendait depuis si longtemps.
Pendant un bon quart d'heure il se frotta la peau et les cheveux pour se débarrasser de la transpiration et de la crasse accumulée pendant ce qui lui semblait une éternité, une fois fini il profita encore de la douche, laissant la chaleur de l'eau lui délier les muscles. Il augmentait graduellement la température, jusqu'à ce qu'un épais nuage de vapeur se soit répandu dans toute la pièce.
Alaric finit par couper l'eau, et il frissonna en ressentant de nouveau l'air ambiant. Un étrange appareil se mit à souffler, le débarrassant de toute l'humidité aussi efficacement que l'aurait fait une serviette.
Si quelqu'un l'avait vu il aurait sûrement beaucoup rigolé. C'était pour lui une nouvelle découverte à chaque pas dans le vaisseau.

Se saisissant de vêtements propre, il se rhabilla ne résistant pas à la tentation une fois habillé de se jeter sur le lit.
Le matelas était étrangement confortable, et la couette épaisse sans pour autant être lourde. Le jeune homme regrettait déjà sa décision de dormir dans sa machine, mais la politesse passait avant toute autre chose. Un jour peut être il pourrait dormir ici, mais pas tout de suite.
Il se mit à rêvasser pendant un bon moment avant de se lever, un drôle de pressentiment le tenaillant

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une faim de loup   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une faim de loup
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouche pâteuse et faim de loup.||Solo
» Libre - Faim de loup.
» Une faim de loup! (avec Mégane)
» Une faim de loup - Chasse solo
» MARIANNE & THOMAS ? « une faim de loup. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vandread :: Cuisine-
Sauter vers: