Rejoignez Dita et Hibiki pour qu'un jour, les hommes et les femmes décident de réhabiter ensemble ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vandr3ad

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Vandr3ad   Dim 15 Mar - 21:51

Chapitre 1: L'inconnu
Des mois se sont écoulés depuis que l'équipage du Nirvana a détruit le vaisseau mère des terriens. Le grand vaisseau erre dans le cosmos, sans aucun but précis pour le moment, et l'ambiance du moment est très détendue. En effet, Noël approche et tout le monde, ou presque, prépare l'évènement. Chacune des pièces du vaisseau se décore petit à petit de guirlandes et on installe le sapin dans la grande salle du Nirvana.
Pendant ce temps, dans la salle de contrôles, Misty se retrouve toute seule à attendre la moindre communication ou le moindre signal provenant de l'extérieur, mais c'est le calme plat, du coup elle s'ennuie et n'espère qu'une chose: que quelqu'un vienne la remplacer à son poster de contrôle:
«Quel ennui...Pourquoi est-ce que l'on ma collée à ce poste alors que pratiquement tout le reste du vaisseau prépare Noël? Il se passe absolument rien dehors.»
Après une dizaine de minutes, Buzam arrive dans la salle de contrôles, et la première chose qu'elle voit, c'est Misty étendue sur sa chaise, en train de somnoler:
«C'est comme ça que tu fais ton travail? Dit-elle en réveillant Misty en sursaut.
-Excusez-moi...Mais il n'y a rien, alors je m'endors.»
Soudain, une lumière sur le tableau de commandes de Misty clignote de façon soutenue tout en émettant une série de petits «bips»:
«Tu disais qu'il n'y avait rien? Dit Buzam.
-Ok, je retire ce que je viens de dire.
-Alors qu'est-ce que c'est?»

Au même moment, dans la grande salle, tout le monde termine de décorer la pièce, notamment le grand sapin qui trône en son milieu. Dita au sommet de l'échelle termine de le décorer et s'occupe de placer l'étoile au sommet, avec difficulté puisque l'échelle est un peu courte. Au sol Parfet s'occupe des éclairages, Jura et Barnette décorent les murs. Quant à Hibiki, il doit aider Gascogne à transporter toutes les boîtes contenant les décorations de Noël depuis la réserve:
«Raah...C'est lourd, dit Hibiki. Qu'est-ce que vous utilisez comme décorations pour que ça puisse avoir ce poids?
-Tu n'as pas fini de te plaindre? On te demande juste de nous aider et il faut que tu râles.
-Je veux bien aider à faire quoi que ce soit ici, mais ces trucs que tu me demandes de transporter sont anormalement lourdes pour des décorations de noël.
-Et les hommes se prétendent costauds.»
Hibiki trop occupé à se quereller avec Gascogne ne fait pas du tout attention où il met les pieds, et trébuche sur les câbles électriques qui traînent un peu partout, et par réaction fait tomber une partie des décorations, finit sa chute au pied du sapin et au passage fait tomber l'échelle au sommet de laquelle Dita tenait en équilibre, cette dernière dont la chute est amortie par Hibiki qui entre temps s'était étalé sur le sol en tombant.
«Désolé Hibiki, dit-elle, je ne t'ai pas fait mal.
-J'ai juste le dos en miettes.
-C'est quoi tout ce bruit? Dit Meia en entrant dans la salle.
-Une maladresse d'Hibiki, dit Gascogne en regardant le désastre.
-Arrêtez de décorer pour l'instant, continua Meia, Buzam nous a appelées, ils ont capté un signal étrange provenant de l'extérieur.
-Enfin quelque chose de différent, soupira Hibiki encore allongé sur le sol.»

Un peu plus tard, tous ceux qui furent convoqués arrivèrent dans la salle de réunion, à l'intérieur, Buzam et Misty attendaient:
«De quoi s'agit-t-il? Demanda Meia.
-Regardez. Dit Buzam en activant l'écran de contrôle.»
L'écran afficha un signal qui se répétait à intervalles réguliers:
«On a capté ce signal il y a une dizaine de minutes, continua-t-elle.
-Qu'est-ce que c'est? Demanda Hibiki.
-Un signal de détresse émis en salve depuis une planète située non-loin d'ici...Comme vous pouvez le voir, la planète en question est en majeure partie un immense désert de sable, le signal est émis depuis ce point.»
Un point rouge clignote sur la représentation de cette planète à priori désertique:
«Je sais que c'est bientôt noël et que tout le monde met du cœur à l'ouvrage, continua-t-elle, mais il y a peut-être une ou plusieurs personnes qui ont besoin d'aide et il faudrait peut-être mieux aller inspecter l'endroit. Vous irez tous les cinq sur cette planète pour trouver d'où vient le signal et voir s'il y a quelqu'un en vie.»

Une heure plus tard, dans le hangar des Vanguards, tout le monde se prépare à l'exploration de la planète, avec ses petits rituels et les vérifications nécéssaires:
«Hibiki, dit Meia, tu iras en premier faire une reconnaissance des lieux, nous suivrons derrière avec nos Vanguards.
-D'accord.»
Hibiki sortit du Nirvana en direction de la planète ensablée, une fois posé les pieds dans cet océan de sable, il commence à scruter les environs, mais ne trouve rien du tout:
«Hibiki, tu vois quelque chose? Demanda Meia.
-Rien du tout pour l'instant, je crois qu'il n'y a pas de danger.
-Dans ce cas allons-y.»
Le reste du groupe composé de Meia, Dita, Jura et Barnette sortit à son tour du Nirvana et atterrit sur la planète. Chacun se mit à partir de son côté pour trouver d'où provient ce signal de détresse, mais l'endroit est vaste, et le silence des lieux est brisé par le souffle doux et chaud du vent. Les cinq robots de combat effectuaient depuis maintenant près d'une vingtaine de minutes des investigations dans les environs sans le moindre succès. Finalement, les Vanguards se retrouvèrent au point où ils ont atterri:
«Vous avez trouvé quelque chose? Demanda Hibiki.
-Rien du tout, dit Dita, j'ai pourtant bien observé.
-On a pas fait mieux, répondit Jura, l'endroit est bien désert. Buzam a dû se tromper.
-Hé une minute, s'exclama Hibiki, Meia n'est pas là.»
En effet, il n'y a que quatre Vanguards qui se sont retrouvés, Meia elle est encore en train de chercher, et a finalement trouvé quelque chose:
Au pied d'une grande dune de sable se tient se qui est vraisemblablement un robot de combat, sévèrement endommagé. Intriguée, elle s'approche de la carcasse, mais ne trouve personne aux alentours:
«Meia...Meia tu m'entends, fit soudainement le communicateur de Meia.
-Qu'y a-t-il Dita?
-Où est-ce que tu est? On s'inquiète nous.
-Je crois que j'ai trouvé ce qui envoyait le signal qui a été capté par le vaisseau. Je vous envoie les coordonnées.»
Alors que Meia est occupée à rédiger les données et à les envoyer, elle ne remarque pas que quelque chose enfoui sous le sable se rapproche en silence, et soudain, surgit devant elle une espèce de créature insectoïde de très grande taille, le cri de stupeur qu'elle pousse fait vite d'inquiéter le reste du groupe:
«On se grouille, dit Hibiki, c'est mauvais signe.»
Pendant que tout le monde courait à la rescousse de Meia, cette dernière se débattait tant bien que mal face à cette étrange insecte géant, résistant aux tirs du Vanguard ainsi qu'aux armes blanches, et attaquant l'armure du robot avec ses pattes supérieures semblables à celles d'une mante religieuse, mais en beaucoup plus affuté. Le Vanguard tombe au sol, la carcasse du robot transpercée. L'insecte s'apprête à planter ses griffes dans le blindage quand soudain, un coup de feu retentit, la tête de la bestiole explose, elle s'effondre, puis le silence... Meia sort tout de suite du Vanguard et observe les alentours pour voir d'où provenait la détonation. Elle aperçoit alors en train de descendre la dune, un homme armé d'un fusil, vêtu de vêtements noirs et d'un long manteau de la même couleur. Silencieux, l'inconnu s'approcha du cadavre de l'insecte géant pour s'assurer que ce dernier était bien mort, au même moment, les autres arrivaient sur les lieux:
«Meia, est-ce que tout va bien? Demanda Jura.
-Oui ça va. Mais le Vanguard...
-Vaut mieux ça que se faire tuer, dit l'inconnu. Ces bestioles sont de vraies plaies. Elles ont la carapace solide, mais la tête est aussi fragile que du verre.
-C'est vous qui avez émis un signal de détresse?
-En effet... Je suis bloqué ici depuis trois semaines et vous êtes les premiers êtres humains que je vois depuis que je suis tombé ici.
-Comment ça vous êtes «tombé»? Demanda Hibiki qui était sorti de son Vanguard ainsi que les autres.
-Quelques conflits d'intérêt personnel, je ne pense pas que ça puisse vous intéresser...Enfin...Si vous êtes ici, je pense que vous daignerez m'aider?
-Vous aider à quoi exactement? Dit Hibiki.
-Déjà à quitter cette planète pour commencer. Ensuite si vous n'avez rien contre moi, je peux vous accompagner. Pour tout vous dire je suis un soldat qui a déserté. Si je suis ici, c'est parce que mes poursuivants m'ont jugé mort. Ils m'ont abandonné au désert et à ces bestioles.
-Vous pouvez patienter un instant? Dit Meia.»
Le petit groupe se concerta pour décider s'ils acceptaient d'aider cet inconnu où de le laisser à son sort. Mais la décision fût brève:
«Préparez vos affaires, dit Meia, on vous embarque dans notre vaisseau monsieur...monsieur?
-Orak. Etienne Orak. Par contre vu l'état de mon vaisseau ainsi que celui du vôtre, je pense qu'il va falloir trouver un autre moyen pour monter dans votre vaisseau.
-Jura, dit Meia, contacte le Nirvana, on a besoin d'un vaisseau de ravitaillement pour transporter mon Vanguard ainsi que le robot de monsieur Orak.
-Sans vouloir paraître trop familier, je préfère que l'on m'appelle par mon prénom.»

Après une longue attente, le vaisseau arriva et embarqua à son bord les deux vaisseaux endommagés, ainsi que le reste du groupe pour remonter à bord du Nirvana.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Lun 16 Mar - 16:14

Pas mal et même super Exclamation Exclamation Exclamation

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Mar 17 Mar - 17:40

Merci. Le chapitre deux est en préparation.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Mer 18 Mar - 7:55

Ah, on arrive enfin à Vandread Like a Star @ heaven cheers cheers cheers Like a Star @ heaven

Pas de chance, pauvre Misty

Mdr, Hibiki qui râle toujours autant Like a Star @ heaven :58: Like a Star @ heaven

Oooooooooh, joli avec Noël et les personnes qui ont besoin d'aide Like a Star @ heaven :58: Like a Star @ heaven

Ih ih ih, je me demande si la relation Hibiki/Etienne ne va pas être un peu relevée Like a Star @ heaven :58: Like a Star @ heaven
N'oublions pas qu'il n'est plus le seul extra-terrestre maintenant, il pourrait être Jaloux Like a Star @ heaven Laughing Like a Star @ heaven

Très bonne Fic, j'adOOOOOOOOOOOOOOOre Like a Star @ heaven cheers Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Mer 18 Mar - 15:03

~Dita*~ a écrit:
Mdr, Hibiki qui râle toujours autant Like a Star @ heaven :58: Like a Star @ heaven
On ne change pas facilement de mentalité.
~Dita*~ a écrit:
Ih ih ih, je me demande si la relation Hibiki/Etienne ne va pas être un peu relevée Like a Star @ heaven :58: Like a Star @ heaven
N'oublions pas qu'il n'est plus le seul extra-terrestre maintenant, il pourrait être Jaloux Like a Star @ heaven Laughing Like a Star @ heaven
Disons que l'un est un expert du combat, l'autre va passer pour un débutant. Sans compter que Etienne est d'un naturel "Briseur/Casseur", Hibiki va vite retrouver son caractère sanguin.
~Dita*~ a écrit:
Très bonne Fic, j'adOOOOOOOOOOOOOOOre Like a Star @ heaven cheers Like a Star @ heaven
Merci.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Dim 29 Mar - 20:51

Chapitre 2: Intégration

Le vaisseau de ravitaillement se posa dans le hangar du Nirvana, la capitaine, Buzam, ainsi qu'une bonne partie de l'équipage du vaisseau d'ailleurs, attendaient en se demandant à quoi pouvait bien ressembler la personne qu'ils ont secouru. Etienne fût le dernier à sortir du vaisseau, d'un pas lent et régulier. A sa sortie du vaisseau, le regard noir et profond qu'il affichait, ainsi que l'aura qu'il dégageait de part son apparence, le faisait paraître comme un être étrange et quelque peu effrayant, ce qui laisser planer un silence long et morbide dans les lieux:
«C'est à croire qu'elles n'ont jamais vu un homme, pensa Etienne.
-C'est la personne que vous avez trouvée, demanda Buzam en s'avançant avec la capitaine.
-Oui, répondit Meia, cet homme s'était échoué sur cette planète il y a quelques semaines et...
-Tu feras ton rapport plus tard Meia, interrompit Magno, avant tout, je pense qu'il faudrait souhaiter la bienvenue à ce nouveau passager...Même s'il paraît bizarre au premier abord.»
Etienne restait placide devant le vaisseau, le regard noir, jetant de brefs coups d'œil aux alentours. Beaucoup de monde dans le hangar était intrigué par son apparence et son apparente froideur:
«Il vient a peine de mettre les pieds ici et c'est tout d'un coup devenu une tombe, dit Hibiki.
-Ne t'en fais pas, il a juste peur, répondit Dita confiante, il n'a pas encore confiance à tout le monde.
-T'est toujours optimiste toi.»
Etienne s'avança tout d'un coup en direction de Magno et de Buzam:
«Je suppose que l'une de vous deux est le capitaine de ce vaisseau, dit-il.
-Oui c'est moi, dit Magno, et elle c'est Buzam, mon second. Vous êtes?
-Etienne Orak, dit-il en tendant la main.
-Qu'est-ce que vous faisiez sur une planète déserte?
-C'est long à expliquer...Et je n'aime pas trop en parler. Quand on a réussi à fuir une guerre, il y a beaucoup de choses douloureuses que l'ont veut oublier vous comprenez?
-Je vois... De quelle planète veniez-vous?
-De Solleina, une planète rongée par la guerre depuis vingt-cinq ans. De vulgaires conflits d'intérêts entre deux nations, et je me suis retrouvé pris dans le feu de ce conflit. Mais je n'en dirais pas plus. J'espère juste que vous m'accepterez à bord de votre vaisseau.
-Je veux bien, mais avant tout, sachez que nous sommes des pirates, de ce fait...
-Je préfère encore ça au charnier que l'on m'a imposé pendant dix ans.
-Puisque vous avez pris votre décision, je ne vais pas chercher à m'imposer. Buzam, tu te charges de conduire le vaisseau de ce jeune homme dans le hangar afin de le remettre en état, ensuite, trouves-lui une chambre.
-A vos ordre capitaine, répondit Buzam.»

Après de longues minutes à sortir le robot de combat d'Etienne et à l'installer dans un emplacement, Etienne ouvrit une trappe dans le vaisseau et demanda:
«Est-ce que je dois vous confier mes effets personnels?
-De quoi? Demanda Buzam.
-Je veux parler de mes armes.»
Et il sortit de la trappe deux petites caisses de munitions, ainsi qu'une ceinture contenant deux pistolets, un fusil de précision, un poignard et une épée:
«Non ça ira, répondit-elle, vous pouvez les garder sur vous tant que vous ne faîtes pas d'actes inconscients, mais évitez tout de même de porter un tel arsenal devant tout le monde. Si vous voulez vous entraîner on a une salle prévue pour ça... Parfet, dit Buzam en se tournant vers elle.
-Oui qu'y-a-t-il?
-Dès demain tu t'occupes de la réparation de ce vaisseau tu as compris?
-Compris.
-Bien, continua Buzam en se tournant vers Etienne, à présent on va essayer de vous trouver une chambre.
-Très bien.»

Pendant ce temps, beaucoup de personnes de l'équipage parlent beaucoup du nouvel arrivant, avec une certaine inquiétude quant à la réaction générale qu'il a provoquée, car il faut le dire, il a vraiment fait peur à beaucoup de monde. Afin de calmer les tensions, Magno intervient auprès de tout son petit monde:
«Mesdemoiselles, un peu de calme je vous prie. Je constate que beaucoup d'entre vous sont intriguées voir même inquiètes quant à l'arrivée de cet inconnu, mais compte tenu de ce qu'il a pu me raconter, cet homme va probablement vivre avec nous, et je compte sur tout le monde ici afin de lui assurer une intégration aussi bonne que possible afin qu'il se sente à l'aise avec tout le monde. Est-ce que je me suis bien fait comprendre?
-Capitaine, dit Meia, je me permets de prendre la parole au nom de tout le monde ici. Pour la plupart d'entre nous ici, cet homme ne nous inspire pas vraiment confiance, peut-être que nous nous trompons, mais après ce que j'ai pu voir de lui, moi ainsi que ceux qui m'ont accompagnée, cet homme n'a pas l'air d'être très sociable.
-Et pourquoi donc?
-Au cours de l'exploration, je me suis fait attaquée par une étrange créature, et il est alors apparu, en abattant froidement ce qui m'avait attaqué. Et lorsque nous avons entamé la conversation avec lui, le ton de ses paroles ne semblait pas des plus amicaux, mais il n'était pas non plus hostile.
-J'ai remarqué ça en parlant avec lui tout à l'heure. Mais les apparences sont souvent trompeuses, espérons qu'il en soit autrement.»
Tout le monde écoutait attentivement la discussion qui se déroulait entre Meia et la capitaine, Dita avait surtout entendu le fait qu'il fallait aider ce jeune homme à s'intégrer dans le vaisseau, elle pensa longtemps puis se dit que la meilleure façon, serait de l'inviter à fêter noël avec tout le monde.

Pendant ce temps, Buzam conduisait Etienne jusqu'à sa chambre. L'intérieur était très sommaire: un lit, une table et une étagère:
«Ce n'est pas le grand luxe, dit Buzam, mais ça devrait vous suffire.
-C'est déjà beaucoup mieux que les cellules de la prison, répondit Etienne.»
Il posa au sol ses caisses de munitions, puis il déposa sur la table son fusil et rangea son épée et ses pistolets à la ceinture. Puis il ressortit:
«Il me reste encore quelques affaires à récupérer, dit Etienne, je reviens.»
Arrivé au hangar, il vit que Parfet avait déjà commencé à s'affairer sur la réparation de son vaisseau. Curieuse, elle voulait savoir quelle était la technologie employée sur son robot, et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était beaucoup plus complexe qu'un Dread ou un Vanguard:
«Oh là là...C'est incompréhensible. A quoi peuvent bien servir tous ces câbles débranchés dans le cockpit?
-Ils se branchent à ma peau, répondit Etienne en arrivant. Ces électrodes reproduisent les mouvement que j'effectue lorsque je pilote le Paladin.
-Paladin?
-C'est le nom que je lui ai donné. Je l'avais volé à l'ennemi il y a cinq ans.»
Alors qu'il racontait son passé, Parfet brancha deux câbles ensemble et se retrouva aspirée dans le cockpit, se dernier se referma derrière elle et ne pouvait pas sortir:
«Aidez-moi, je ne peux pas sortir.»
Etienne retira un de ses gants de cuir et posa la main sur la surface du cockpit et dit:
«Désolé, j'avais oublié de vous dire que la machine ne fonctionne qu'avec mon ADN. Maintenant, excusez-moi.»
Etienne ouvrit une nouvelle trappe située dans l'armure du robot, et il en sortit une pile de papiers et de livres:
«Qu'est-ce que c'est?
-J'ai volé ça quand j'étais sur ma planète. Je ne peux pas en dire plus.»
Puis il regagna le chemin de sa chambre.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Lun 30 Mar - 18:37

exelent :39:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Jeu 2 Avr - 15:55

Mdr, il n'a pas Tord Etienne Like a Star @ heaven Laughing Like a Star @ heaven

Tout le Monde le trouve Bizarre Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven

Mdr, c'est lui qui rend ses armes tout seul,
Elles ne l'ont même pas demandé Like a Star @ heaven Razz Like a Star @ heaven
Il a de Bonnes Manières Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven

Mdr, Parfet qui reste Coincée dedans Like a Star @ heaven Laughing lol! Like a Star @ heaven
Ah, quelle petite Curieuse celle-là,
dès qu'il s'agit d'une Machine Like a Star @ heaven :78: Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Jeu 2 Avr - 16:04

~Dita*~ a écrit:
Tout le Monde le trouve Bizarre Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven
On en est qu'au début. Plus on va progresser dans l'intrigue, plus ce sera étrange.

~Dita*~ a écrit:
Mdr, c'est lui qui rend ses armes tout seul,
Elles ne l'ont même pas demandé Like a Star @ heaven Razz Like a Star @ heaven
Il a de Bonnes Manières Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven
Il se trimballe un arsenal sur le dos, alors si on le croise dans les couloirs avec tout ça, on va vite s'inquiéter tu ne trouves pas?

~Dita*~ a écrit:
Mdr, Parfet qui reste Coincée dedans Like a Star @ heaven Laughing lol! Like a Star @ heaven
Ah, quelle petite Curieuse celle-là,
dès qu'il s'agit d'une Machine Like a Star @ heaven :78: Like a Star @ heaven
Elle va en apprendre beaucoup sur la technologie du robot d'Etienne.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Sam 11 Avr - 22:46

Chapitre 3: Noël noir
Deux jours après cette journée assez remuante, la vie a repris son cours à bord du Nirvana... Les préparatifs de Noël également. Tout le monde remet du cœur à l'ouvrage pour que tout soit près le soir même dans la grande salle...Enfin presque tout le monde puisque seul Etienne ne participe pas au préparatifs, et cela a tendance à laisser poser des questions à tout le monde:
«Personne n'a vu le nouveau aujourd'hui? Demanda Dita.
-Pas moi en tout cas, répondit Hibiki. Il semble éviter tout le monde depuis son arrivée. Je ne l'ai croisé que quelques fois dans les couloirs, portant toujours ses armes sur lui comme s'il allait se jeter sur la première personne venue et la tuer.
-Je l'ai vu tout à l'heure, dit Barnette, il se dirigeait vers la salle de tir. Il y a également passé toute la journée d'hier. Ce soir c'est Noël et il est bien le seul à ne pas s'en soucier du tout.
-Je reviens, dit Dita, je vais aller le chercher.»

Dita courut jusqu'à la salle de tir du Nirvana. A l'intérieur, Etienne était seul, fixant les cibles qui lui faisait face. Les nombreuses douilles traînant sur le sol montraient que l'homme s'entraînait déjà depuis un bon moment. Le long et pesant silence qui régnait dans les environs n'était brisé que par la bruyante symphonie des balles qu'il tirait. Mais ce n'était pas le plus effrayant. A chaque fois qu'il tirait, Etienne ne ratait pratiquement jamais sa cible. Pistolet à la main, son âme guerrière dévoilait vitesse et précision dans le maniement des armes à feu. Devant le visage concentré qu'il dégageait, Dita hésita un long moment avant de l'interrompre dans ses exercices, par peur peut-être d'imaginer quelle serait sa réaction:
«Heu...Monsieur?
-Qu'y a-t-il? Répondit-il sur un ton calme mais sec.
-Eh bien...Mes amis et moi-même nous nous demandons pourquoi vous ne venez pas nous aider à préparer Noël?
-Préparer quoi?
-Noël, vous savez?
-Je dois être stupide mais je ne vois pas de quoi vous parlez.
-Vous n'avez jamais fêté Noël?
-Les seules «fêtes» auxquelles on avait droit sur ma planète, c'était les oraisons funéraires. J'ai vécu dix-neuf ans avec pour seuls souvenirs une guerre, des morts, et...»
Pendant qu'il parlait, Etienne sortit de sa poche un petit objet métallique, semblable à une pièce de monnaie. Il l'envoya en l'air, et d'un geste vif, dégaina un pistolet et fit voler l'objet en éclats:
«...Une incroyable habilité aux armes, finit-il, tout juste bonne pour tuer. Sur ce, je crois que vous vous passerez de moi pour «Noël».»
Etienne quitta la pièce. Dita voulut le rattraper, puis finalement renonça à insister. Elle décida de retourner à la grande salle. Quant à Etienne, il finit par regagner le grand hangar qui entrepose les dreads et les vanguards, et se dirigea vers son robot pour voir où en était les réparations. Mais personne ne se trouvait dans la pièce, tous occupés à préparer cette fête dont Etienne ignore tout. Il s'approcha de son vaisseau et se mit à observer la carcasse et à constater une nouvelle fois les dégâts subis. Après quelques minutes, il frappe d'un coup sec sur la carcasse, peut-être de la colère ou du désarroi, mais ce choc fait tomber quelque chose semblable à une petite feuille de papier. Etienne se baissa pour ramasser ce qui venait de tomber: Une photo représentant une jeune femme portant un uniforme de soldat. Etienne fixa longuement cette image, et il semble connaître la personne sur cette photo. Une larme coule sur sa joue... Et soudain:
«Tiens, le nouveau a des états d'âme? dit Pyoro qui surgit de nulle part.
-Qu'est-ce que c'est que ce truc? dit Etienne en sursautant.
-Je suis Pyoro.
-Ok je connais ton nom, mais ça ne m'explique pas ce que tu est. T'est un robot d'entretien?
-Quelle impertinence. Je suis le robot de navigation du vaisseau, je suis capable de me connecter à l'unité centrale du Nirvana.
-Je vois le genre...Qu'est-ce que tu me veux?
-Oh sur un autre ton je vous prie. Je passais dans les environs et j'ai été surpris de vous voir ici alors que tout le monde prépare Noël.
-Ça ne m'intéresse pas.
-Ah bon? Et qui est cette femme sur cette photo?
-Ça c'est ma vie privée.
-Vraiment? Et pourquoi le fait de la voir vous fait pleurer?»
Excédé, Etienne dégaine ses deux pistolets et les braque en direction de Pyoro:
«Écoute-moi la conserve volante...Deux choses essentielles: Ne te mêles pas à ma vie privée, et surtout: Dégage.
-Quoi? Mais...
-DU BALAI!»
Etienne tire deux coups de feu dans les airs afin d'être sûr que le robot partirait bien des lieux. Tout en courant Pyoro s'écrie: «Au fou...Au fou...»

Pendant ce temps, dans la grande salle les on finit d'installer les dernières décorations, et surtout Hibiki doit subir le supplice d'être déguisé en Père Noël par Jura:
«Alors Hibiki, comment tu te trouves dans ce costume?
-Ridicule...
-Allons n'exagères pas, il te manque juste la barbe et tu seras superbe.
-Heu, dit Barnette qui n'était pas loin, il n'est pas un peu petit pour faire le père Noël?
-Hmm...Oui tu as raison, il a surtout besoin de prendre du ventre.
-Non mais c'est pas un peu bientôt fini ces réflexions sur mon physique? S'écria Hibiki qui finit par jeter à terre le costume. Tenez, trouvez quelqu'un d'autre pour jouer le rôle.
-Décidément il est désespérant. Mais j'y pense...Et si on demandait au nouveau de faire le père Noël?
-Tu crois que c'est une bonne idée? Demanda Barnette.
-Allons on peut bien essayer. Et puis la capitaine nous a bien demandé de l'aider à s'intégrer non? Ah tiens voilà Dita. Alors tu l'as trouvé? Est-ce qu'il arrive?
-Je suis allé le voir, mais il m'a dit qu'il ne connaissait pas Noël et qu'il ne l'a jamais fêté de sa vie. Et surtout il n'avait pas l'air intéressé par la fête.
-Hein? C'est impossible. On ne peut pas ne pas connaître Noël.
-Quand on est arrivé dans ce vaisseau nous non plus on ne connaissait pas Noël, dit Hibiki.»
Soudain Pyoro entre dans la salle principale en courant et en renversant au passage toutes les décorations qui se trouvaient disposées sur une table:
«Hé, s'écrie Mysti, regarde ou tu vas Pyoro.
-Désolé...Mais il me fallait absolument fuir le fou qui se trouve dans le hangar.
-Un fou?
-Le type en manteau noir m'a menacé avec ses armes, il m'a même tiré dessus.»
Sur ces mots, tout le monde est surpris. Meia qui entendait ça dans un coin se mit subitement à quitter la pièce:
«J'avais bien raison de me méfier, se dit-elle.»
Pendant que Meia était partie pour se rendre on ne sait où, dans la grande salle, Buzam et Magno tentent de calmer la foule:
«Du calme, dit Buzam. Je pense qu'il n'y a pas raison de s'affoler. Cet homme a peut-être tiré sur Pyoro, mais je pense qu'il y a une raison. Dita, Hibiki et Jura, vous m'accompagnez avec la capitaine, s'il est encore au hangar, on va tenter de tirer cette affaire au clair.»

Pendant ce temps, Meia arriva dans le hangar une arme à la main, regardant dans tous les recoins à la recherche d'Etienne. Ce dernier assis près de la carcasse de son robot avait commencé à effectuer de menues réparations sur son vaisseau, trop occupé par son travail, il n'entendit même pas les bruits de pas qui s'approchaient de lui. Une fois Meia arrivée au niveau du robot, elle pointa son arme vers Etienne et dit:
«Descendez d'ici.»
Etienne jeta un bref regard puis se remit à se concentrer sur la réparation de son vaisseau. Meia tira alors un coup de feu qui finit à proximité de sa tête:
«Vous n'avez pas entendu? Descendez.
-Que me vaut cet honneur pour que l'on me menace?
-Pyoro nous a rapportés que vous lui auriez tiré dessus.
-Je lui ai braqué mes armes sur lui et j'ai tiré en l'air pour le faire partir...Nuance.
-Qu'importe. Je n'aime pas quand quelqu'un dans le vaisseau, un homme en particulier, se serve d'une arme. Alors descendez.
-Je vous conseillerais plutôt de ranger votre arme, répondit Etienne en descendant de la carcasse, autrement ça risque de très mal tourner pour vous.
-Vous n'êtes pas en position de me donner des conseils. Levez les bras.»
Etienne commença doucement à s'exécuter, puis d'un geste vif il sortit un pistolet de sa ceinture et désarma son vis-à-vis sans que cette dernière n'ait le temps de répliquer. Meia se tenait le poignet et regarda l'arme qui traînait à terre. Comment a-t-il pu agir aussi vite et avec ce sang-froid?
Soudain, le petit groupe parti à la recherche d'Etienne arriva, en voyant Etienne tenir son pistolet en direction de Meia:
«Que se passe-t-il? Demanda Magno.
-Capitaine, répondit Meia, cet homme vient de me tirer dessus.
-Quoi?
-Légitime défense, répondit calmement Etienne tout en rangeant son arme. Je n'ai fait que riposter parce qu'elle me pointait avec une arme. A titre préventif, la prochaine fois, c'est la main que je viserais.
-On se calme je vous prie, dit Buzam. Peu importe de savoir qui a commencé. Meia, tu reprends ton arme et tu nous laisses. Quant à vous, nous vous confisquons vos armes, pour avoir tiré sur un des membres de notre équipage.»
Etienne défait sa ceinture et la jeta au sol, prit le fusil rangé derrière son dos et le posa à terre, puis le poignard rangé dans sa chaussette, quelques chargeurs rangés dans ses poches ainsi que des munitions cachées dans ses manches et dans les jambes de son pantalon:
«Vous pouvez tout prendre.
-Votre épée aussi, rajouta Buzam.
-Je regrette, mais il vaut mieux pour vous que vous n'y touchiez pas.
-Ne discutez pas les ordres et donnez-moi votre épée.
-Très bien. Mais je vous aurez prévenu.»
Etienne retire la ceinture contenant son épée et la tendit à Buzam. Le pommeau de l'arme avait une apparence bien singulière. La sculpture était magnifiquement bien travaillée, dans un métal très pur, et au sommet trônait une perle blanche d'un éclat sans pareil. A l'instant même où Buzam se saisit de l'arme, une violente lumière provenant de la perle inonda toute la pièce et Buzam relâcha l'arme et se tint la main comme si elle venait de se brûler:
«Je vous l'avais dit, dit Etienne en reprenant son épée.
-Mais qu'est-ce que c'était?
-La marque du propriétaire. Personne d'autre que moi ne peut se saisir de cette épée. Je crois que j'ai causé suffisamment de torts aujourd'hui avec cette histoire. Ne vous en faites pas je vais faire en sorte que plus personne ne soit dérangé à l'avenir.»
Etienne quitta la pièce et disparut dans les couloirs du vaisseau:
«Cet homme est de plus en plus effrayant, dit Hibiki.
-Vous voyez? Dit Meia. Il faut se débarrasser de cet homme.
-Qu'est-ce que tu dis? S'exclama Dita.
-Tu as bien vu. Il nous tire dessus, Buzam se blesse en saisissant son arme. Cet homme est un danger pour tout le monde.
-Meia, dit Magno, je sais que tu est encore perplexe quant au comportement de cet homme, mais je crois qu'il est encore trop tôt pour avoir un jugement suffisamment juste à son sujet. Au fond il n'est là que depuis deux jours, il n'a pas encore réussi à s'adapter à notre mode de vie. Il faut lui laisser le temps.
-D'ici là il aura le temps de tuer tout le monde dans ce vaisseau.
-Meia...Laisse tes impressions et tes sentiments de côté. Sans ça tu ne pourras jamais avoir un jugement objectif. Moi aussi j'ai des doutes sur lui, mais je n'ai rien pour justifier mes craintes. Donc pour l'instant, on le laisse tranquille, il finira par s'adapter de lui-même.»
Sur ces mots, tout le monde quitta le hangar pour retourner dans la grande salle. Finalement Noël aura été fêté, mais l'ombre d'Etienne fait planer beaucoup de craintes sur l'équipage.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Dim 26 Avr - 13:13

Question langueur on est bien servi cette fois!! En plus j'ai pas voulu lire dés la première fois afin que les chapitre s'accumule mais là c'est bon!
J'aime beaucoup de peu de sens de l'humour qu'il ya comme la conversation Pioro/Etienne.
Le plus important a mon avis est accompli, tu as gardé les mêmes mentalités pour tous les personnages.

Impatiente de lire la suite!
Sinon, l'autre histoire n'est pas encore finie je me trempe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Dim 26 Avr - 13:33

Non les chroniques ne sont pas terminées, mais quand j'ai un manque d'inspiration sur une fic, je la mets temporairement en pause pour me lancer dans un autre truc qui me motive plus. Mais je ne perds pas de vue les autres écrits que j'ai en cours.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Jeu 30 Avr - 9:42

PTDR la description avec Hibiki Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven

Oh, trop triste, il ne connait pas Noël Like a Star @ heaven pale Like a Star @ heaven
Ih ih, ça va changer sa Vie Like a Star @ heaven cheers Like a Star @ heaven

PTDR avec Pyoro Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven

Pauvre Hibiki Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven

"-Je lui ai braqué mes armes sur lui et j'ai tiré en l'air pour le faire partir...Nuance." Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven

Ouïlle, dommage Like a Star @ heaven pale Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Ven 1 Mai - 16:21

Chapitre 4: Cœur meurtri, cœur de rage
Quelques jours ont passé depuis le fâcheux événement de Noël, et Etienne est devenu la bête noire de beaucoup de monde à bord du Nirvana. La situation est devenue tellement tendue avec le nouveau venu que tout le monde cherche à l'éviter le plus longtemps possible à travers les couloirs. Les gens évitent principalement le hangar et la salle de musculation, les lieux où il a le plus souvent l'habitude de traîner. Mais ce qu'il fait le plus souvent c'est de s'asseoir dans un coin et de contempler le cosmos sans rien dire.
Plus loin, dans le réfectoire vide, Meia est seule et réfléchit. Cet homme qui lui tire dessus, qui doit disparaître, l'exaspère, mais elle doit le supporter tant que Magno ou Buzam ne décide pas de s'en débarrasser. Alors qu'elle est dans ses pensées, elle perçoit un flash semblant provenir de l'extérieur. Elle jette un regard vers les fenêtres, mais elle ne voit rien à part le cosmos.
Dans la salle des contrôles, tout le monde est à son poste, avec Buzam donnant les ordres:
«Vous n'avez rien à signaler? Demande Buzam à ses opératrices.
-Toujours rien, répond Misty, aucun ennemi, signal de détresse ou vaisseau abandonné.
-C'est vraiment étrange. Ça fait maintenant plusieurs mois que l'on a plus rien rencontré de particulier sur notre route, excepté cet homme.
-Du calme Buzam, dit Magno, pour une fois ce n'est pas plus mal d'avoir droit à un peu de calme au cours de nos voyages, ça change des combats que l'on a eus à disputer par le passé.
-Oui c'est vrai. Mais malgré tout je ne suis pas tranquille...
-Buzam, dit Ezra, je capte quelque chose.
-Qu'est-ce que c'est?
-A priori c'est un vaisseau. Il est trop loin pour l'identifier, mais il semble se rapprocher de nous.
-Gardes un œil sur ce vaisseau et tiens-moi au courant toutes les dix minutes de sa progression.»
Pendant ce temps, Dita et Hibiki cherchent à en savoir plus sur cet homme mystérieux qu'est Etienne. Mais il est en ce moment très difficile de l'approcher, et encore moins lui adresser la parole. C'est alors que Dita a une idée qui fait trembler Hibiki:
«Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée d'aller fouiller dans sa chambre.
-Les gens cachent toujours des choses qui leur sont importantes dans leur chambres, je suis sûr que l'on trouvera quelque chose sur lui.
-J'ose pas imaginer sa réaction s'il nous trouve.»
A leur arrivée dans la chambre d'Etienne, on constate que ce dernier n'a pas dû y dormir très souvent. Le lit n'est pas défait, sur ce dernier est jonché des piles de livres et de feuilles de papier et sur la table sont disposées deux caisses de munitions pleines. De la poussière a commencé à se déposer sur le sol de la pièce, laissant un aspect abandonné à l'intérieur de la chambre:
«Que peuvent contenir tous ces livres à ton avis? Demande Dita.
-Je ne sais pas, mais vaut mieux ne pas regarder.
-Attends regarde: «MDG, rapport du soldat Orak.»
-Hein? Qu'est-ce que c'est que ce truc?»
Dita le regard plein de curiosité ouvre le dossier qu'elle vient de prendre dans les mains, Hibiki tout aussi intéressé jette un regard sur le contenu. La première feuille donne toutes les informations générales sur le soldat. Sa date de naissance, sa taille, son poids, les informations particulières à son sujet, mais surtout de nombreux rapports de missions des plus immondes et innommables possibles sur des assassinat, de la destruction matérielle, des vols...:
«Voilà pourquoi il ne parle pas tellement, dit Hibiki, cet homme est un tueur...
-Comment peux-tu dire ça comme ça?
-Parce que c'est ce qu'il est regarde...
-Attends, ce n'est pas tout...»
Le rapport continue sur plusieurs pages, avec ensuite plus d'une dizaine de pages qui traite d'une désertion qu'il aurait effectué il y a environ deux ans. Capturé, il a été torturé et a réintégré l'armée régulière dans laquelle il se trouvait:
«..Quelle cruauté, soupira Dita, il semble avoir souffert...»
Puis enfin apparaît une dernière page, celle qui traite de la désertion qu'il fait en ce moment. La feuille ne contient que quelques lignes avec un mot d'ordre très simple: Tuer Orak. La réaction ne se fait pas attendre de la part de Dita et Hibiki:
«Alors c'est pour ça qu'il a quitté sa planète, conclut Hibiki, ils ont déjà donné la sentence à son sujet.
-Il faut absolument en informer tout le monde dans le vaisseau.
-Hein?
-Réfléchis. Si tout le monde est au courant de la situation dans laquelle il se trouve, peut-être cela apaisera les tensions dans le vaisseau non?»
En quatrième vitesse, Dita et Hibiki déboulent à travers les couloirs du Nirvana jusqu'à arriver dans la salle de contrôle.:
«Capitaine...
-On a pas le temps Dita, répondit Buzam, on vient de détecter quelque chose et on cherche à l'identifier.
-Mais je dois vous parler c'est important.
-Et qu'est-ce que c'est? Demande Magno.
-Capitaine, interrompt Buzam, on n'a pas le temps.
-Occupe-toi d'identifier ce vaisseau, je m'occupe de Dita.
-Heu...très bien.»
Magno emmène les deux personnes jusque dans la salle de réunion:
«Alors Dita, de quoi s'agit-t-il?
-On vient de trouver ceci dans la chambre du nouveau. Un rapport complet à son sujet.
-Laisse-moi regarder ça.»
Le regard de Magno se mit à parcourir les pages de ce rapport contenant les informations sur les pires actes que cet homme a pu commettre, ainsi que tout ce qu'il a subi au cours de ces dernières années. Un tueur...Son regard révèle qu'elle a du mal à admettre ce qu'elle vient de lire. Tout cela explique peut-être son comportement si distant et parfois violent à l'égard des autres. Par peur qu'ils apprennent la vérité? Cet homme aurait-il honte de son passé? A cet instant, Buzam rentre dans la salle:
«Capitaine, on a une communication de la part du vaisseau que l'on vient de capter.
-J'arrive Buzam. On reparlera un peu plus tard de tout ça Dita. En tout cas merci de m'avoir apporté ce document.»
La capitaine retourne alors dans la salle de commandes afin de voir ce que veulent ces inconnus. L'écran s'affiche et dévoile une personne portant un casque et un uniforme lourd de soldat:
«Magno Vivian, capitaine du Nirvana. Qui êtes vous?
-Lieutenant Arquos, capitaine du vaisseau de guerre figernien Chaos. Nous sommes à la recherche d'un de nos hommes qui a déserté il y a un peu plus de deux mois.
-Quel est son signalement?»
Une photo apparaît alors sur l'écran de communication et la stupeur est générale. C'est Etienne qui apparaît sur cette photo. L'image reste affichée pendant que le lieutenant continue:
«Voici le soldat Orak. Ce dernier est recherché pour les chefs d'accusation suivants: Désertion, trahison et de multiples crimes envers de hauts représentants de notre armée.»
Que faire? Faut-il dénoncer Etienne et le livrer? Ou bien faut-il mentir? Alors que le silence pèse dans la salle de contrôle, l'alarme retentit:
«C'est l'alarme de la passerelle, dit Ezra, quelqu'un vient de l'activer.
-Connecte-toi sur la passerelle, répondit Buzam.»
L'écran affiche alors ce que filme la caméra de surveillance de la passerelle. Adossé à l'un des murs se tient Etienne, épée à la main. Cette dernière a une apparence bien singulière: Sur le pommeau noir trône une perle blanche d'un éclat sans pareil, la lame de l'épée finement travaillée possède une moitié sombre comme le basalte tandis que l'autre est aussi claire que le cristal. Sur la seconde moitié de la lame est gravée une inscription difficile à déchiffrer. Le jeune homme se tenait là, comme s'il attendait quelque chose. Tout le monde y compris le lieutenant Arquos est intrigué:
«Qu'est-ce que ça signifie? Demande le figernien.
-Nous ne savons pas du tout ce qui se passe, répondit Magno, il a dû activer lui-même la passerelle. Pourquoi l'a-t-il fait? On en sait rien.
-Qu'importe. Peut-être qu'il a fini par se rendre. Nous allons envoyer des hommes pour venir le chercher. Quoi qu'il arrive, que personne n'intervienne.»

Pendant ce temps, Meia errant dans les couloirs entend elle aussi l'alarme de la passerelle retentir. Intriguée, elle se dirige vers la passerelle pour voir qu'est-ce qui se passe. Elle trouve Etienne en train d'attendre devant la porte tenant son épée à la main. Meia ne le voyait pas, mais le jeune homme affichait un regard plein de colère et de détermination. Il savait. Il a deviné ce que dehors, des Figerniens l'ont poursuivi. Par quel miracle ils ont deviné qu'il avait quitté la planète sur laquelle il était censé être mort? Etienne ne voulait même pas le savoir. Les portes de la passerelle se mettent soudainement à s'ouvrir lentement, et plusieurs figerniens armés en sortirent. L'un deux, manifestement plus haut gradé s'avança armé d'un pistolet:
«On vous retrouve enfin Orak. Il nous aura fallu un an, mais la poursuite se termine enfin.
-Oui, répondit Etienne calmement, elle va prendre fin...Mais pas de la façon à laquelle vous aspirez.
-Que voulez-vous dire par-là?
-Je ne le dirais qu'une fois...Partez d'ici et laissez-moi tranquille. Je n'ai plus rien à voir avec vos affaires.
-Je vois que vous avez conservé malgré tout cette pensée absurde à laquelle vous vous attachez en pensant toujours avoir la possibilité de vous en sortir. Pour ce qui est de nos affaires, vous avez de nombreux crimes de guerres contre lesquels vous avez à comparaître. Saisissez-le.»
Deux soldats se mirent à s'avancer en direction d'Etienne quand soudain, quelque chose d'étrange se mit à entourer son corps, une sorte de légère fumée bleutée qui s'agitait autour de lui, puis finit par se concentrer dans son bras gauche, il le tendit en direction des deux hommes et un éclair surgit de sa main et frappa les deux soldats de plein fouet, qui s'effondrèrent sur le sol de la passerelle, morts. Etienne, maintenant sa position, dit:
«Je vous avais prévenu, je suis prêt à tout pour vous faire comprendre.»
Sur ces mots, tout le reste des soldats se mit à charger sur Etienne, mais ce dernier, épée à la main, frappa et mit à terre tous ses adversaires, sous le regard de Meia horrifiée, cachée derrière la porte, ainsi que du reste de l'équipage présent dans la salle des contrôles qui avait observé la scène depuis les écrans de surveillance. Le spectacle affichait une horreur, une violence et une cruauté sans nom, personne ne saurait supporter un tel bain de sang. Les yeux noirs qu'affichaient d'habitude le jeune homme a laissé place au rouge vif, une aura sombre de haine et de colère inondait tout son corps, chacun de ses coups d'épée de plus en plus fort, rapide et douloureux. Chaque homme qui tombait sous ses attaques tombait au sol avec un regard de souffrance. Une fois tout le monde mort, Etienne resta figé au milieu de la passerelle, et le chaos qui eût lieu laissa place à un long et morbide silence.
Dans la salle des contrôles, le Lieutenant Arquos s'adressa à Magno:
«Puisque cet abruti refuse de se laisser faire, nous vous le laissons. Vous vous rendrez bien vite compte que cet homme n'est bon qu'une fois mort.»
Une nouvelle parcelle du jeune homme s'était dévoilée aux yeux de tout le monde dans le Nirvana. Une force et un pouvoir, qui n'ont absolument rien d'humain.
A la passerelle, Meia, le regard pourtant révulsé par l'horreur, ne pouvait le détacher, et gardait les yeux fixé sur Etienne, qui n'avait toujours pas bougé. Puis soudain, il se mit à tituber, son corps semblait se crisper, il posa sa main sur la poitrine et son regard montrait manifestement que quelque chose lui faisait mal, Etienne tenta de faire quelque pas pour se retourner vers la porte, mais il tomba inconscient sur le sol souillé de sang.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Dim 3 Mai - 20:26

Le "comportement" d'Etienne m'étonnera toujours! Je me demande bien comment est-ce qu'il va s'adapter et faire vraiment partie des membres du vaisseau...Effectivement ça va être un défit pour lui...Enfin je suppose. Mais sinon le chapitre est très bien rien à redire a part: la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Mar 19 Mai - 6:51

Oh, c'est Calme Like a Star @ heaven Surprised Like a Star @ heaven

Oh, les Vilains, pas Bien Like a Star @ heaven :42: Like a Star @ heaven LOL :58:

Waouw, quel Homme ! Like a Star @ heaven Very Happy Like a Star @ heaven

Oh, le Pauvre Like a Star @ heaven Sad Like a Star @ heaven


Ih ih, Toujours aussi bien Etienne Like a Star @ heaven cheers cheers cheers Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Mer 3 Juin - 19:55

Chapitre 5: Passé obscur
Le Nirvana est sens dessus dessous depuis hier et le massacre perpétré par Etienne sur la passerelle. Ce dernier est toujours inconscient à l'infirmerie du vaisseau, après s'être effondré sans aucune raison apparente. Duello examine avec attention et minutie le corps d'Etienne pour déceler la moindre anomalie et Paiway à côté qui garde un oeil sur l'homme toujours inanimé. Un long silence pèse dans la pièce, brisé par les bips du cardiogramme et de l'encéphalogramme. Buzam entre dans la pièce pour prendre des nouvelles de l'état de santé du jeune homme:
«Alors, il s'est réveillé?
-Non toujours rien, répond Duello, depuis hier soir il n'a pas bougé.
-Vous savez au moins ce qui lui est arrivé.
-C'est assez bizarre. Cela se présente comme un infarctus, mais son rythme cardiaque et sa tension artérielle sont toute les deux tout à fait normales, quant à son cerveau, il n'y a absolument aucune anomalie. J'ignore ce qui a pu provoquer ce soudain coma.
-Ce qui est surtout bizarre, c'est ce pouvoir qu'il a utilisé contre les soldats. Il a fait surgir de son bras des éclairs qui ont tué sur deux personnes sur le coup...Vous ne savez pas non plus ce que ça peut bien être?
-Dans ce cas c'est peut-être du surnaturel, et ça ne relève pas de ma compétence.»
Soudain, les yeux d'Etienne s'ouvrent, ce qui en fait sursauter de peur la petite Paiway, tant le regard qu'il affiche est froid et obscur. Puis sans rien dire, il se relève, comme si rien ne lui était arrivé. Tout de suite, Duello l'arrête:
«Un instant. Dans votre état il vaudrait mieux vous reposer.
-Ce n'est pas la peine, répondit-il, je me sens parfaitement bien.
-Ce n'est pas ce que je pense. Vous vous êtes effondré sur la passerelle comme si vous veniez d'avoir une attaque, et maintenant vous vous relevez comme si de rien n'était. Vous resterez ici tant que vous n'aurez pas recouvré vos forces.»
Silencieux, Etienne se saisit d'un verre qui se trouvait à portée, et le serra tellement fort dans sa main que ce dernier se brisa comme s'il l'aurait fait avec baguette de bois, il dit:
«Convaincu?»
Puis il quitta la pièce, sans que personne ne cherche à lui répondre.

Pendant ce temps, Dita et Hibiki, sur les ordres de Magno continuaient de fouiller dans les affaires d'Etienne afin de trouver d'autres informations sur son passé. Alors que les deux jeunes personnes effectuaient des recherches, la capitaine entre:
«Qu'est-ce que vous avez trouvé? Demanda-t-elle.
-Beaucoup de choses, dit Hibiki, et la plupart sont effrayantes. Tout ce qui concerne son passé en fait. Des rapports des autorités auxquelles il obéissait, concernant ses missions, sa désertion, son arrestation...Il a également tenu un recueil sur un peu plus de trois ans dans lequel il a rendu compte de tout ce qu'il a fait jusqu'à ce qu'il nous rencontre. Mais il y a plus ancien. Il a volé des documents datant de la colonisation de sa planète. Et dedans on a trouvé des choses qui expliquent l'origine de ce pouvoir qu'il a utilisé tout à l'heure.
-Je peux y jeter un coup d'œil?»
Magno se saisit du document contenant les informations et le lit avec intérêt. Il semble que les hommes qui ont colonisé Solleina, la planète d'origine d'Etienne, ont subi d'étranges radiations provenant d'un matériau parfaitement inconnu sur terre, et a de ce fait développé des «pouvoirs», parmi les colonisateurs de la planète, qui ont été par la suite appelés «magie». Voilà donc ce qu'il a utilisé contre les Figerniens:
«Emmenez tous ces documents dans la salle de réunion, je vais convoquer Buzam ainsi que Meia pour que l'on puisse traiter de ce sujet qui me semble épineux.
-On a autre chose de plus important pour le moment capitaine, dit Buzam qui vient d'arriver.
-Que se passe-t-il encore?
-Le jeune homme s'est réveillé tout à l'heure à l'infirmerie, et il s'est tout de suite relevé comme s'il ne lui était rien arrivé. Duello a bien tenté de lui dire de se recoucher, mais il n'en a fait qu'à sa tête. Vous ne l'avez pas vu?
-Pas du tout, répond Dita.
-Il faut qu'on le retrouve, dit Magno, il risque encore de commettre un acte inconscient. Si quelqu'un le trouve, qu'il me prévienne tout de suite, j'essayerais de lui parler.»

Il débute alors dans le Nirvana une grande chasse à l'homme afin de retrouver Etienne. Alors que tout le monde s'active pour essayer de retrouver l'obscur personnage arrivé depuis quelques temps chez eux, Meia elle, est restée cloîtrée dans sa chambre, encore choquée par le spectacle de la veille. Elle a vu dans le regard de cet homme une violence inouïe lorsque ce dernier s'est mis à dépecer l'un après l'autre ses ennemis, une rage incommensurable semblait l'avoir envahi, elle a vu le sang des victimes couler et s'étaler sur le sol de la passerelle et elle l'a vu s'effondrer une fois le combat fini. Meia avait du mal à se sortir de la tête les évènements passés depuis que cet homme est arrivé: Un homme froid et violent, qui lui a tiré dessus, qui provoque un massacre...C'est un monstre, mais il ne peut quitter le Nirvana.

Plus loin dans le vaisseau, dans l'une des zones les plus sombres et les moins fréquentées, Etienne errait sans but précis. Il voulait s'isoler, il en avait besoin...La culpabilité le rongeait. Il regrettait d'avoir eu à tuer autant de personnes devant tout le monde, bien qu'il le fallait pour qu'il puisse se sauver lui-même. Mais les conséquences sont trop lourdes à ses yeux. A quoi bon insister? Les Figerniens sont-ils résolument décidés à le tuer? Alors qu'il se perd dans ses pensées, un bruit de métal retentit dans la pièce. Prêt à dégainer son épée, Etienne s'approche et dit:
«Qui va là?»
Un homme finit par se relever puis se montrer. Etienne reconnaît tout de suite l'uniforme de figernien que porter la personne qui lui fait face. Sans hésiter, il dégaine son épée, mais le figernien tend le bras:
«Attends, dit-il tout en enlevant son casque, c'est moi?»
Un jeune homme au cheveux blonds, aux yeux couleur azur lui faisait face. Etienne était intrigué: Ce visage lui semble familier, et pourtant il n'arrive pas à se rappeler de qui ça peut bien être?
«Qui est-tu? Dit Etienne.
-C'est moi, Ezoq. Tu ne te rappelles pas?»
Le simple fait d'entendre son prénom, d'autres souvenirs ressurgissent dans la mémoire d'Etienne. Mais la réaction de ce dernier n'est pas des plus amicales. Etienne tend son bras et fait exploser une caisse se trouvant à proximité d'Ezoq, le bruit retentissant à travers tout le Nirvana:
«Etienne du calme, qu'est-ce qui te prends?
-Mensonges. Tout ce que l'on m'a raconté au cours de toutes ces années n'étaient que des mensonges...Y COMPRIS TA MORT...»
Immergé par la rage, Etienne se jette en direction du figernien, son épée à la main, et tente de frapper de toutes ses forces. Un combat entre les deux hommes se déroule, l'un cherchant à frapper, l'autre à esquiver. Toutes les caisses traînant par terre volent en éclats, le sol et les murs sont abîmés par les multiples coups d'épée infligés par Etienne. Le combat traîne en longueur, et un petit groupe formé de Magno, Buzam, Dita et Hibiki arrive sur les lieux. A cet instant précis, Etienne est en train de tenir Ezoq par le col, il le maintient au dessus du sol et le regarde profondément. On ne saurait juger si ses yeux affichent de la colère ou de la tristesse. D'un geste violent, il le projette contre un mur et se met à charger, pointe de l'épée en avant:
«ARRÊTEZ, hurle Buzam»
L'épée finit sa course plantée dans le mur, à quelques centimètres du crâne d'Ezoq:
«Tu ne vaux pas la peine que je te tue, dit Etienne, toi aussi tu as été manipulé...Tu est libre de partir...ou de rester. J'espère que tu sauras me pardonner cet accès de colère soudain.»
Etienne commence alors à se retirer de la pièce, mais il est de nouveau frappé par la même douleur que celle qu'il a eue et s'écroule sur le sol de la pièce.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Alicia
~Admin*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 25
Race : Humaine
Localisation : Nul part en particulier
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Jeu 4 Juin - 8:27

C'est toujours aussi agréable de lire tes postes Etienne. Ce qui m'a plu dans celui-là c'est bien les termes médicaux, après ce qui m'a le plus étonné c'est la réapparition soudaine d'Ezoq car je me souviens bien quand j'ai lu le passage de sa mort dans les "Chroniques" je me suis dit que c'est bon je mets une croix sur lui maintenant qu'il réapparait c'est plus surprenant qu'autre chose au début je croyais qu'Etienne avait des hallucinations ou qu'il rêvait mais non. Enfin je suis impatiente de voir le prochain poste car peut être on aura une explication sur ça et puis aussi pour juger mieux ce début de déséquilibre que j'aperçois. 33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Lun 22 Juin - 7:49

Oh, le Pauvre Like a Star @ heaven pale Like a Star @ heaven


Mdr, Drôle de Mec Like a Star @ heaven lol! Like a Star @ heaven
Indestructible Like a Star @ heaven Cool Like a Star @ heaven

Oulà, le Pauvre Like a Star @ heaven Shocked Like a Star @ heaven
Panique à Bord Like a Star @ heaven Embarassed Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
duelo
~Docteur du Nirvana*
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 22
Race : humain
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Mar 11 Aoû - 18:09

TROS BIEN tes histoires j'ai pris le temps de les liers ce qui est rare ^^ et je les est trouver super .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Ven 4 Sep - 8:23

Ih ih, Maintenant, la Suiiiite Like a Star @ heaven cheers Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Sam 5 Sep - 14:17

Je travaille sur la suite de la fan-fic, mais avec les études j'ai de moins en moins de temps libre, mais il y a des chances pour que je poste un voir deux chapitres la semaine prochaine.

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
~Dita*~
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
Fondatrice~Combattante Mégèrienne*
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Age : 29
Race : Mégèrienne ^^
Localisation : Avec Mr. l'Extra-terrestre ^^
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Ven 11 Sep - 12:19

Oui, je sais, tu nous Avais Déjà Prvenu Like a Star @ heaven Sad Like a Star @ heaven

T'en fais pas, on sait Attendre jusque là ih ih Like a Star @ heaven cheers Like a Star @ heaven

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
~*Dita*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vandread.forumsactifs.com
Etienne
~Mr. L'Extra-Terrestre*
~Mr. L'Extra-Terrestre*
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 28
Race : Humain
Localisation : Quelque part.
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Ven 25 Sep - 22:29

Chapitre 6: Troubles
Une nouvelle fois inconscient, on transporte Etienne au plus vite jusqu'à l'infirmerie afin de le soigner. Le diagnostic se révèle être le même que la dernière fois pour Duello: Une sorte d'infarctus, mais une tension et des pulsations plus que normales.
Pendant que l'on le laisse se reposer, on se charge de soigner Ezoq qui a encaissé pas mal de coups tout à l'heure, ses bras sont couverts de multiples coupures, heureusement sans grande gravité. Magno et Buzam sont également présentes pour interroger Ezoq. Une fois que ce dernier fut soigné, la capitaine prit la parole:
«A présent que nous nous sommes occupés de vous, nous avons quelques questions à vous poser.
-Oui je saisis, répondit Ezoq, je suis Ezoq Palstern, soldat figernien.
-Qu'est-ce que vous faisiez à l'intérieur de notre vaisseau?
-Je faisais partie du convoi venu à votre rencontre pour capturer Etienne, mais lorsqu'il s'est mis à tuer tout le monde hier, je me suis enfui sans vraiment regarder où j'allais, et lorsque j'ai vu que le vaisseau s'en allait sans moi, je me suis caché. Jusqu'à ce que je retrouve mon ancien compagnon d'armes dans cette pièce vide, et la suite vous la connaissez.
-Compagnon d'armes? Demanda Buzam.
-Oui. On a été partenaires sur Solleina il y a quelques années. On effectuait ensemble des missions d'infiltration dans des bases ennemies. Et puis au cours d'une mission, il a été convenu avec mes supérieurs de me faire «tuer», cela faisait partie des projets de mes chefs, afin de tester si Etienne resterait insensible à ma mort. Mais l'opération a raté, et depuis cet événement, on m'a raconté qu'il avait fui à deux reprises, tué de nombreux hauts représentants militaires de mon pays, et quitté la planète. Si je faisais partie des soldats présents dans le vaisseau la dernière fois, c'est parce que je voulais le revoir, tout lui expliquer. Mais je constate que le temps faisant, les choses ne sont pas allées dans le bon sens pour lui.
-Qu'est-ce que vous voulez dire?
-Si vous saviez tout ce qu'il a subi...Il a suivi un entraînement strict, au cours duquel il n'avait pas le droit de répondre. Il devait obéir aux ordres sans contestations, et lorsqu'il exécutait mal un ordre, on le frappait et on lui ordonnait de recommencer. Le but était de faire de Etienne une arme infaillible, un tueur sans âme, sans émotions... Un projet top secret nommé «machines de guerre», on l'a forcé à rejoindre l'unité, il n'a jamais pu agir selon sa propre volonté.
-Voilà une histoire bien triste, pensa Duello tout haut, est-ce que vous savez quelque chose concernant ses attaques?
-Ça? C'est un des problèmes que l'on rencontre parfois avec la magie. Etienne a du mal à contenir certaines émotions, et elles ressurgissent sous forme d'énergie, et cette énergie n'agit pas de façon bénéfique sur l'organisme humain. On m'a souvent parlé de ce genre de phénomènes, mais c'est bien la première fois que je vois ce genre de choses. C'est tout ce que je sais là-dessus.
-Pouvez-vous sortir s'il vous plaît? Demanda Duello. Ce jeune homme a besoin de récupérer, il a subi beaucoup de dommages suite aux récents évènements, il faut qu'il se repose.»
Une fois que tout le monde se soit retiré de l'infirmerie, Duello regarda un instant l'écran de son ordinateur puis il s'adressa à Paiway:
«Surveille-le, je dois aller chercher quelques affaires à la réserve.
-Tu peux compter sur moi.»

Le calme se mit à régner à bord du Nirvana...L'inquiétude aussi. Dans la salle de réunion, tout le monde s'est réuni pour de nouveau parler du cas Orak qui fait peur à tout le monde, et Meia continue de défendre fermement ses positions: Celle de se débarrasser de cet homme au plus vite:
«Ça ne peut plus durer capitaine, dit-elle, cet homme fait peur à tout l'équipage, se met à tuer sous les yeux de tout le monde, et malgré tout ça, vous vous bornez à le garder.»
Magno esquissa un discret rictus:
«Tu est surtout aigrie parce que cet homme t'a tiré dessus après que tu l'aies menacé, répondit-elle.
-Chose à ne pas faire...dit discrètement Ezoq dans son coin.
-Chose à ne pas faire? S'exclama Meia.
-Si elle l'a réellement menacé, sa réaction ne m'étonne pas.
-Cet homme est dangereux, surtout armé, répondit Meia, vous êtes son ami et vous ne voyez pas à quel point il peut représenter une menace?
-J'en suis conscient, mais je pense que j'en sais plus que vous à son sujet. Essayez d'avoir un comportement un temps soi peu «humain», après avoir passé huit ans à combattre, à tuer, à encaisser les coups, à obéir et à ne rien demander en retour. Mettez-vous à sa place un instant. Je n'invente rien, c'est ce qu'il a vécu. Pire que tout, je peux vous dire encore d'autre choses affreuses à son sujet. Il y a à peu près trois ans, on voyait bien que Etienne commençait à échapper au contrôle de l'état major Figernien, il a été alors affecté au front. C'est à ce moment là qu'il a déserté. Après que l'armée ait réussi à le capturer, il eût à subir des tortures à la fois physiques et psychologiques. Au delà des tortures qu'ont lui infligeait, il s'est mis à se torturer lui-même...De l'automutilation entre autres. Si jamais vous avez l'occasion de contempler son corps meurtri par les blessures, vous saurez de quoi je parle. Non seulement il s'est mis à haïr les autres, mais en plus il se hait lui-même. Il aurait pu choisir la solution de facilité, celle d'en finir, mais sa vie est la dernière chose à laquelle il peut se rattacher, et bien que ses méthodes et ses manières soient contestables, il veut avant tout survivre et revivre. On peut reprocher à Etienne d'être coupable de pas mal de choses, mais il y beaucoup plus de points sur lesquels il est une victime.»
Ne trouvant rien à répondre à cela, Meia quitta la pièce.
Pendant ce temps, dans l'infirmerie, Paiway continuait de veiller sur le jeune homme, mais s'inquiétait du fait de l'absence prolongée de Duello:
«Mais qu'est-ce qu'il fabrique? Il en met du temps à revenir de la réserve...»
Continuant à veiller sur Etienne, Paiway est obligée de détourner son attention quand entre Barnette avec une blessure au bras:
«Paiway, tu peux me soigner ça? Demanda-t-elle.
-Comment tu t'est fait ça?
-En m'entraînant au tir. Une balle a explosé dans le chargeur...
-Bouge pas, je vais chercher de quoi faire un pansement.»
Barnette jeta un bref regard sur le jeune homme inconscient, puis dit:
«Il ne s'est toujours pas réveillé?
-Non, et pour l'instant tant mieux. Je n'ose pas imaginer ce qui se pourrait se passer si jamais il se réveillait en l'absence du docteur.
-Il a l'air calme quand il dort...Hélas il n'est pas comme ça une fois éveillé.
-Donne-moi ton bras Barnette, je vais soigner tout ça...
-...Aïe, tu pourrais faire un peu plus attention.
-Et toi tu est toujours aussi douillette.»
La jeune infirmière s'affaira pendant de longues minutes sur le bras de Barnette enroulant de longues bandes de gaze afin de terminer le pansement. Une fois les soins terminés, Paiway s'apprête à retourner à sa surveillance, quand soudain elle constate que une fois de plus Etienne n'est plus là:
«Oh oh...dit Paiway.
-Qu'est-ce qu'il y a Paiway? Demande Barnette.
-Il s'est encore sauvé...
-Il faut tout de suite avertir le capitaine, c'est trop dangereux de laisser cet homme sans surveillance dans le Nirvana.
-T'est pas folle? On va provoquer la panique à bord.
-Qu'est-ce que tu proposes alors?
-Tu vas le chercher dans le vaisseau et me le ramener.
-Et tu ne m'aides pas?
-Il faut que je continue de garder l'infirmerie ma vielle.
-JE NE SUIS PAS VIELLE.»

Dans les longs et silencieux couloirs du Nirvana, Etienne marchait d'un pas incertain, titubant à plusieurs reprises, obligé de s'appuyer sur le mur pour éviter de tomber tous les quinze mètres, tout en cherchant à éviter de croiser qui que ce soit. Il continue sa longue et pénible marche jusqu'à arriver devant une porte ouverte. Le jeune homme jeta un bref regard sur l'intérieur, et constata qu'il était arrivé dans les douches. Etienne regarda un moment les alentours, puis entra dans la pièce et commença à se déshabiller. Une fois torse nu, il se mit à se placer devant un miroir, et dans un long mutisme, observa son corps couvert de blessures. Des cicatrices, des impacts de balles, des brûlures, des contusions...Tant de marques douloureuses du passé qui font ressurgir en Etienne toute sa tristesse. Les larmes aux yeux et le sanglot noué, le jeune homme finit de se déshabiller puis entra dans une cabine de douche, ouvrit le robinet d'eau chaude, se plaça sous le pommeau de la douche et resta placide, laissant couler l'eau le long de son corps. Mais à quelques cabines de là, Meia occupe une autre douche. Elle aussi se perd dans ses pensées, et ne cesse de se remémorer les dernières paroles d'Ezoq... «...Il s'est mis à haïr les autres, mais en plus il se hait lui-même...», «...Sa vie est la dernière chose à laquelle il peut se rattacher...»...Toutes ces paroles ont eu l'effet d'un coup de poing, la menant à revoir entièrement son jugement à propos de cet homme. Est-ce qu'il est vraiment cette personne détruite, accablée par la haine et la souffrance, telle que cet Ezoq l'a décrit?
La question commence à la hanter....

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!
"Malgré que mon visage n'affiche aucune émotion, ne laisse couler aucune larme, n'éprouve aucun sanglot, je suis un homme triste et seul."

PNJs: Magno Vivian, Bart Garsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mmpowerrangers.forumotion.com
Lex
~Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Age : 23
Race : Humain
Localisation : En mouvement
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Vandr3ad   Sam 26 Sep - 6:34

C est tout simplement exelent

Vive__________le__manga_________Vandread___!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vandr3ad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vandr3ad
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vandread :: .:Vandread:. :: Fan Fics-
Sauter vers: